samedi , 4 avril 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Mouloud Cherifi Wali d'oran</span>:<br><span style='color:red;'>Lancement prochain d’un programme pour la valorisation des déchets au niveau des communes</span>
© OT / Lazreg

Mouloud Cherifi Wali d'oran:
Lancement prochain d’un programme pour la valorisation des déchets au niveau des communes

Un programme pour la valorisation des déchets au niveau des communes de la wilaya d’Oran sera lancé prochainement, a-t-on appris mercredi lors d’un conseil de l’exécutif de wilaya. 

A ce propos, le wali, Mouloud Cherifi a instruit l’ensemble des présidents d’APC d’acquérir des presses pour le traitement des déchets recyclables, indiquant que la wilaya compte lancer un programme de recyclage qui implique les communes, premier maillon dans la chaine de la collecte des déchets. Il a ainsi exhorté l’ensemble des communes d’Oran de s’équiper d’une presse qui servira à compacter les déchets valorisable, notamment les bouteilles, les canettes et les cubes de boissons, déclarant qu’il s’agit d’un «mince investissement» qui ne dépasse pas 1 million de dinars et qui peut rapporter de l’argent, vu que ces matières seront destinées à la vente.
Il existe à Oran plusieurs entreprises spécialisées dans la valorisation dans le carton, le papier, le plastique et même le verre, a-t-il souligné, ajoutant que la wilaya a tout à gagner en encourageant ce genre de programme, tant que sur le plan économique, que sur le plan environnemental et écologique. Le wali a, par ailleurs, sommé l’ensemble des PAPC et chefs de daïras de prospecter pour trouver des terrains pour réaliser de petits parkings, notamment au niveau de la frange maritime, qui connait un rush au cours de la saison estivale et qui ne dispose pas de l’infrastructure nécessaire pour accueillir tous les véhicules.
Il a, à ce sujet, appelé la direction de l’urbanisme à ouvrir la concession aux privés pour la construction de parkings à étages, pour désengorger certaines zones urbaines. D’autre part, M. Cherifi a insisté sur la sécurité dans les chantiers de réalisation (habitat, travaux publics,…) en prenant toutes les mesures pour éviter les accidents, que ce soit pour les ouvriers et les passants.
A titre illustratif, il a cité l’exemple des travaux engagés sur la voix publique où on n’installe même pas les fils avertisseurs. Le chef de l’exécutif de wilaya a rappelé que la fermeture des chantiers qui ne correspondent pas aux normes de sécurité relève des prérogatives des présidents d’APC.