vendredi , 15 décembre 2017
<span style='text-decoration: underline;'>Investissement</span>:<br><span style='color:red;'>L’ANDI attire les investisseurs étrangers</span>
© D.R

Investissement:
L’ANDI attire les investisseurs étrangers

L’Algérie a réussi à diversifier ses partenaires et ce, dans l’objectif de développer son économie locale. C’est ce qu’a déclaré hier sur les ondes de la Radio nationale, le directeur général de l’Agence nationale du développement des investissements, Abdelkrim Mansouri, qui a révélé que durant les 9 premiers mois de l’année en cours, des investisseurs de 25 nationalités avaient déclaré des projets.

M. Mansouri a rappelé les mesures attractives mises en branle à l’intention de ces derniers pour développer la production nationale, lesquelles ont prouvé leur efficacité. «Les étrangers ont compris que l’Algérie est un pays d’investissement» a-t-il dit. Il en veut pour preuve les nombreux investissements réalisés dans la production. Selon lui, entre 2002 à 2016, l’ANDI a enregistré la création de 476 000 emplois dont 55 000 créés par des étrangers dont le taux de réalisation des projets a été de 67%, dont 60% au seul bénéfice de l’industrie.
Concernant l’impact de la crise financière que traverse le pays, sur les investissements, l’hôte de la Radio affirme que cette conjoncture n’a pas affecté le processus de mutation de l’économie nationale. «La crise a été annoncée depuis 2014 et jusqu’ici nous n’avons pas décelé d’impact négatif» a-t-il dit et d’ajouter «bien au contraire, l’économie a connu une transformation positive se traduisant par un changement radical dans l’attitude des promoteurs Algériens qui de l’acte d’importer sont passés à celui de produire localement».
A rappeler, que l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI), s’est vue attribuée de nouvelles missions. L’ANDI est chargée dorénavant de la collecte, du traitement et de la diffusion, en direction des investisseurs, de l’information liée à l’entreprise et à l’investissement. Elle se charge également de l’assistance et l’accompagnement des investisseurs à tous les stades du projet, y compris post-réalisation.
L’ANDI a également pour mission l’enregistrement des investissements, du suivi de l’avancement des projets, de l’élaboration des statistiques de réalisation et de leur analyse; de la facilitation, en collaboration avec les administrations concernées, des démarches des investisseurs et de la simplification des procédures et formalités de constitution des sociétés et, des conditions de leur exploitation et de réalisation des investissements.

Alger: Noreddine Oumessaoud