jeudi , 16 août 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Youcef Azouza</span>:<br><span style='color:red;'>L’attention accordée par le Président de la République à la caravane du  Hadj est révélatrice de son souci de la bonne prise en charge des hadjis</span>

Youcef Azouza:
L’attention accordée par le Président de la République à la caravane du Hadj est révélatrice de son souci de la bonne prise en charge des hadjis

L’attention accordée par le Président de la  République à la caravane du Hadj est révélatrice de son souci de la bonne  prise en charge des hadjis lors du pèlerinage aux lieux saints de l’Islam,  a affirmé lundi à Aïn Defla le Directeur général de l’Office national du  Hadj et de la Omra (ONHO), Youcef Azouza.

Intervenant à l’arrivée à la mosquée «El Khadra» de Aïn Defla de la  caravane du hadj dénommée «El Hadj El Mabrour», M. Azouza a indiqué que  l’attention accordée par le Président de la République, M. Abdelaziz  Bouteflika, à cette caravane «atteste de sa volonté à organiser, dans les  meilleures conditions possibles, l’opération se rapportant au cinquième  pilier de l’Islam afin d’en faciliter l’accomplissement aux hadjis».
Faisant remarquer que Aïn Defla constitue la 14ème étape depuis le  lancement de cette caravane, le DG de l’ONHO qui a souligné que son  organisation intervient en application des orientations du Président de la  République visant la modernisation et l’organisation de l’opération Hadj,  s’est félicité de l’engouement enregistré jusque-là pour cette  manifestation. «Le souci d’une bonne prise en charge des hadjis lors de l’accomplissement  de ce devoir religieux est également une invitation qui leur est adressée  afin d’être de véritables ambassadeurs de leur pays», a-t-il soutenu,  mettant l’accent sur le comportement exemplaire que doit avoir le hadji  lors de ce «périple de la foi».  Il a rappelé que la caravane du Hadj est organisée pour la 3e année sous  l’égide du ministre des Affaires religieuses et des Waqfs en vue de  «préparer les hadjis à un meilleur accomplissement des rites liés au hadj  et à la Omra dans tous les aspects, conformément au référent religieux  national». Il a, dans ce contexte, recommandé aux pèlerins de «suivre les  explications et les orientations données par les encadreurs», soulignant  que les membres de la mission du hadj sont disponibles pour répondre,  autant que faire se peut, à leurs doléances.
Il leur a rappelé que le hadj n’est guère dépourvu de difficultés, faisant  remarquer que le fait qu’il intervienne après le mois sacré de ramadhan est  de nature à renforcer le lien entre la patience et l’endurance. «La promesse faite par le prophète +QSSSL+ aux hadjis accomplissant ce  rituel selon les règles de l’art de revenir chez eux débarrassé de leurs  pêchés devrait vous inciter à vous surpasser et à supporter toutes sortes  d’entraves», leur a-t-il lancé à cet égard. Le portail électronique d’El hadj el mabrour sera mis en service lors du  prochain pèlerinage, faisant remarquer qu’à la faveur de cette technologie,  les différents intervenants dans le hadj ainsi que les proches du hadji  pourront suivre le déroulement de tout ce qui se rapporte à  l’accomplissement de ce pilier de l’Islam. La base de données du portail du hadj permet également d’identifier les  hadjis errants à la faveur du bracelet électronique qu’il porte, a-t-il  encore précisé. Félicitant par avance les futurs pèlerins, le wali de Aïn Defla, Azziz  Benyoucef, les a exhorté à prier pour l’union entre les enfants du pays,  pour sa stabilité et sa prospérité. De son côté, le responsable de l’enseignement coranique à la direction  locale des Affaires religieuses et des Wakfs, Benyamina Zitouni a noté que  cette caravane permet de créer pour les hadjis une véritable ambiance du  pèlerinage tout en les préparant sur les plans religieux, spirituel et  psychologique.
A la lumière des explications qui leur ont été données, les futurs hadjis  doivent aussi se rendre aux services de daïra, munis d’un passeport  biométrique, d’un certificat de résidence, d’un acte de naissance et d’un  certificat de bonne santé délivré par les centres de santé de wilaya  agréés, outre une copie du certificat de lauréat du tirage au sort du hadj,  une copie de la carte de groupage et six photos sur fond blanc, afin  d’obtenir le livret du hadj cacheté. Composée de représentants des ministères des Affaires religieuses et des  Wakfs, de la Santé et de la Population, de l’Intérieur et des Collectivités  locales, de la Direction générale de la Protection civile , d’un imam et  d’un représentant des scouts musulmans algériens, cette caravane sillonnera  cette année 33 wilayas à travers le pays, soit 10 de plus que lors de la  précédente édition. La caravane a atterri à Aïn Defla avec des prototypes de la Mecque et des  trois endroits symbolisant le diable pour le rite de lapidation de Satan  (ramy al-jamarat