samedi , 14 décembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>En prévision de l’organisation des JM en 2021</span>:<br><span style='color:red;'>Le complexe de Tennis «Khelil-Habib» sera doté d’un musée</span>

En prévision de l’organisation des JM en 2021:
Le complexe de Tennis «Khelil-Habib» sera doté d’un musée

Un musée dédié à l’histoire du Tennis oranais sera réalisé au niveau du complexe de Tennis de Haï Essalem (Oran) faisant actuellement l’objet d’importants travaux de réaménagement en prévision de l’organisation dans la ville de la 19e édition des jeux méditerranéens (JM) en 2021, a-t-on appris dimanche auprès des services de la wilaya.

La décision de doter ce complexe d’un musée abritant l’archive du Tennis oranais a été prise par le wali, Abdelkader Djellaoui, lors de sa visite, la veille, sur les lieux pour s’enquérir de l’avancement des travaux de mise à niveau de cette infrastructure sportive, lancés il y a un peu plus d’une année et qui devront être achevés à la fin du premier semestre de l’année prochaine, a-t-on indiqué de même source. Outre cette décision, le wali a instruit les services concernés de baptiser chacun des courts de tennis de ce complexe, au nombre de 12, aux noms de sportifs ayant participé à la guerre de libération nationale.
Le complexe de Tennis de Haï Essalem avait été déjà baptisé, il y a quelques mois, au nom de Khelil Habib, ancien président de la fédération algérienne de cette discipline, assassiné à Oran lors de la décennie noire, rappelle-t-on. Les travaux de mise à niveau, lancés au complexe de tennis «Khelil-Habib», moderniseront cette infrastructure sportive qui a enfanté par le passé plusieurs champions nationaux et internationaux dans la discipline, insiste-t-on.
Le wali d’Oran a également visité d’autres infrastructures sportives, aussi bien celles en cours de réalisation, à l’image du complexe olympique de Bir El Djir et le village méditerranéen, situé dans la même commune, que celles faisant l’objet actuellement de travaux de rénovation, comme la piscine olympique de M’dina J’dida et le Palais des sports «Hammou-Boutelilis», précise-t-on encore de même source.