jeudi , 21 novembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Un corps empoisonné découvert sur la chaussée </span>:<br><span style='color:red;'>Le crime crapuleux de Haï Sabah élucidé</span>
© illustration

Un corps empoisonné découvert sur la chaussée :
Le crime crapuleux de Haï Sabah élucidé

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité dans toutes ses formes, les éléments de la police d’Oran, ont réussi dans un temps record, à élucider le crime dont le corps d’un homme a été découvert il y a quelques jours sur la chaussée à Haï Sabah, apprend-on ce week-end de la cellule de communication de la sûreté de wilaya.

En effet, découvert, le cadavre «bleu», a été évacué par les éléments de la Protection civile vers la morgue pour une éventuelle autopsie tandis qu’une enquête a été ouverte par les éléments de la police judiciaire de la 22ème sûreté urbaine pour déterminer les circonstances de cette genèse.
L’autopsie a révélé que le corps de la victime a été empoisonné. Une vaste investigation a été menée par les éléments de la police et a conduit à l’identification des présumés auteurs de ce meurtre. L’enquête a révélé que la victime, originaire du centre du pays, était venue à Oran, accompagnée d’une autre personne. Les deux hommes ont rencontré l’un des mis en cause qui était à bord d’un véhicule de type Golf 6, sont montés à bord et les trois ont pris la route d’Ain El Turck.
Le chauffeur a conduit ses deux victimes au domicile de son complice. C’est là-bas où les auteurs âgés de 21 et 51 ans, ont abusé de leurs victimes en utilisant des gouttes de drogue mis dans l’alcool servi. L’un des deux victimes n’a pas supporté la dose de la drogue et a rendu l’âme.
Pour se débarrasser du corps, les mis en cause l’ont jeté à bord de la route à Haï Sabah. Une fois les présumés auteurs identifiés, les policiers, munis d’un mandat de perquisition, se sont dépêchés à Ain El Turck où ils ont fouillé le domicile de l’un des deux accusés. Malgré que la scène de crime a été nettoyée, les policiers ont réussi à mettre la main sur les gouttes de drogue utilisées dans l’acte criminel, plus une quantité de stupéfiant estimée à 492 comprimés de psychotropes. L’opération a été soldée ainsi par la saisie d’un fusil de chasse fictif afin de faire peur aux victimes.
Un masque noir, des armes blanches, des boissons alcoolisées, plus une somme d’argent estimée à près de 3 millions de centimes. Pour répondre aux chefs d’inculpation d’association de malfaiteurs, homicide volontaire avec préméditation à l’aide de poison, attentat à la pudeur, détention et commercialisation de psychotropes, port d’armes prohibées, ainsi que préméditation de délit à l’aide d’une voiture, les deux accusés seront présentés devant le Parquet à l’issue de l’enquête préliminaire. L’affaire suit son cours.
Fériel.B