mardi , 28 mars 2017

:
Le foot fait avancer les choses

Les Verts iront au Gabon pour disputer la coupe d’Afrique des Nations. Leur parcours sans faute, lors des éliminatoires, leur a ouvert cette belle perspective que les Algériens attendaient avec impatience. Cette qualification a prioritairement une signification sportive, mais il est permis d’y voir aussi une bonne nouvelle pour le moral des supporters de l’EN qui se comptent en dizaines de millions. En un mot, la qualification à la phase finale d’une coupe d’Afrique des Nations est toujours bonne à prendre pour les citoyens que nous sommes.
Outre les aspects festifs particuliers au sport roi, le onze national apporte dans ses victoires beaucoup de cohésion nationale. Ce n’est pas que la société algérienne en manque, mais cela fait plaisir d’en faire le constat à l’occasion d’événements internationaux. Surtout que cet événement sportif interviendra quelques jours après l’échec d’une tentative de déstabilisation du pays.
Ce sont-là autant de signes de cohésion et de maturité de la part des Algériens qui ont saisi l’importance de l’époque que nous vivons. Mais au-delà de l’aspect politique, il faut se rendre à l’évidence que le football reste un sport, soumis à des règles précises que doit faire respecter une fédération internationale, en matière de gestion des rencontres et des tournois, à l’image de celui que nous attendons avec une petite pinte d’impatience. Et c’est dans cette ambiance formidable de discipline et de considération de l’adversaire que les jeunes Algériens peuvent et même doivent exprimer leur avis sur la politique, le «printemps arabe», et marquer leur totale adhésion aux positions de leur Etat sur les événements qui ont secoué le Maghreb arabe ces cinq dernières années.
Ainsi, loin des partis politiques et des arènes traditionnelles pour ce genre de choses, les jeunes disent leur mot. Cela nous le savions déjà. Mais ce qui est magnifique c’est la manière très civilisée dont ce sera dit. Plus qu’une grande victoire des Verts, la participation à la CAN au Gabon est la preuve par quatre, que l’Algérie est en train de changer et avance dans le bon sens.

Par Smaïl Daoudi