dimanche , 16 juin 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Ligue 1 </span>:<br><span style='color:red;'>Le MCO bien parti pour jouer sa 55ème saison parmi l’élite  Le</span>

Ligue 1 :
Le MCO bien parti pour jouer sa 55ème saison parmi l’élite Le

Le MC Oran revient de   loin et tient désormais son  destin entre les mains après avoir accroché l’USM Alger (1-1) sur son  terrain mardi soir dans le cadre de la 29e et avant dernière journée du  championnat de Ligue 1  »Mobilis ».

Du coup, les  »Hamraoua » sont bien partis pour conserver leur place dans  la cour des grands et jouer par là même, lors de l’exercice à venir, leur  55e saison dans ce palier, eux qui partagent la première place dans ce  registre avec le CR Belouizdad, suivis par l’ES Sétif avec 51 saisons de  présence parmi l’élite. «Une victoire à domicile contre le NA Hussein Dey, lors de la dernière  journée, nous permettra de sauver notre saison. C’est le match qu’il ne  faudra surtout pas rater», déclare l’entraineur du MCO, Nadir Leknaoui,  appelé à la rescousse il y a quelques semaines. En fait, Leknaoui dirigeait pour l’occasion son troisième match du banc de  touche des Oranais, lui, qui vient de mener l’US Biskra vers la Ligue 1. «Je suis très heureux d’être sur le point de réaliser deux objectifs avec  deux clubs différents. D’un côté, faire accéder l’USB en Ligue 1 et de  l’autre, éviter au MCO la relégation», se réjouit-il déjà, mais tout en  insistant que le maintien du club-phare de la capitale de l’Ouest passe par  une victoire contre le NAHD dimanche prochain au stade Ahmed-Zabana. Cependant, tout le monde est unanime à dire que le plus dur a été fait par  les gars d’El-Bahia qui ont réussi, sous la houlette de Leknaoui, quatrième  coach à driver le MCO cette saison, à glaner 5 points de leurs trois  derniers matchs, dont deux en déplacement. Cela se passe au moment où le président du club professionnel, Ahmed  Belhadj, s’apprête à rendre le tablier. Il devrait d’ailleurs annoncer sa  démission après la dernière rencontre du championnat.