jeudi , 14 novembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Mouloudiat Chabab Oued Tlélat –Handball –Excellence </span>:<br><span style='color:red;'>Le miracle a surgi !</span>

Mouloudiat Chabab Oued Tlélat –Handball –Excellence :
Le miracle a surgi !

Mr Tebbal Hadj Abdelkrim est un président comblé qui a gagné un pari tant attendu. Pour rappel, il a été parmi les membres fondateurs de ce club agréé en 1998, où il a débuté par l’engagement des jeunes qui ont organisé un grand tournoi de wilaya qui par manque et aide et de stade, ont du barrer une ruelle et en faire un lieu de

D’ailleurs, notre journal a servi de porte parole pour dénoncer cet impair et voilà que le club loge parmi les grands en excellence. Le premier président fut Gourara Hamou (Ex-Pt d’APC et de ligue) puis Bouhaoussi Bahous –Benamar Belkheir et Tebbal Hadj Abdelkrim le seul à avoir bouclé deux mandats et ouvrir l’honneur de faire accéder le club en excellence pour évoluer avec les grands de la petite balle (GSP-Skikda –Ain Touta…)
Questionné. Tebbal répond
Quel est le secret de cette réussite ?
Le travail, les sacrifices et l’osmose avec les joueurs et dirigeants furent les facteurs de cet exploit. Pour rappel, le MCOT est un club formateur qui a débuté avec les jeunes seulement facteur d’investissement «école créée en 1998». Le transfert du flux d’habitants d’Oran, ne date que depuis cinq ans. Auparavant, le handball n’a jamais existé et les cadres spécialisés furent une denrée rare dans cette localité grâce à la volonté et la ténacité d’un groupe soudé présidé par Mr Gourara Hamou, le soutien de la ligue de handball de la wilaya d’Oran présidée par Mr Bentabet Abdelkader que fut lancé le handball à Tlélat. Ce n’est qu’après dix ans de pratique et de formation que la première équipe seniors (issue du cru), a évolué en régionale Deux puis régionale Une. La perspicacité du collectif a couronné les efforts par l’accession en nationale Deux pendant deux ans puis la nationale Une (trois ans) le top des tops. Les dirigeants tiennent à rendre un vibrant hommage au président de la ligue régionale, Mr Bounader Brahim pour le soutien et l’aide très précieuse qui a permis au club d’être au diapason de l’élite de la petite balle.
-Avez-vous enregistré des contraintes ?
Absolument, par exemple la discipline imposée par le règlement intérieur fut un facteur qui a causé la perte de joueurs qui ont changé d’air, le manque de sponsors et les moyens financiers qui sont insuffisants. D’ailleurs, les dettes traînent tel un tenace boulet, grâce à la volonté des dirigeants et joueurs, le club lutte contre vent et marée. A ce jour, aucune réception ne fut accordée à cette équipe qui mérite des encouragements pour mieux la motiver et lui donner confiance pour ce difficile pari.
Côté des effectifs, est-ce le beau temps ?
C’est grâce à une ossature solide qui a persisté et reste fidèle, que le club est en vie à l’image des piliers que sont Abdeslem Nordine –Khelifaoui Mustapha –Bouagara Hamza.
Pour information, il y a deux ans Zemali Meftah Abdelhak (ex-joueur MCOT), fut le président de la section handball qui évoluait en nationale Une et a donné un souffle à l’équipe dont il fut un artisan de l’accession. La stabilité du staff technique fut un facteur qui a permis à l’équipe de progresser d’acquérir une certaine cohésion. La présence du coach Belghit Mohamed (conseiller en sport handball), riche en expérience (ex-joueur d’Ain El Turck) et sur place depuis 10 ans et qui connaît le club de fond en comble. Ainsi, ce petit village a connu une certaine métamorphose. En raison des restrictions financières, trois joueurs furent recrutés, cinq joueurs juniors ont intégré les seniors et se sont adaptés au rythme depuis quelques années avec le reste des effectifs: Zine Habib pur produit de l’équipe du MCOT (école de handball), fut appelé en équipe nationale U19 en 2019 et a participé aux championnats d’Afrique au Maroc.
Le mot de la fin ?
L’élite où va évoluer le club, exige un budget conséquent à la mesure de la performance. Pour cela, les autorités locales (APC-DJS et wilaya), doivent juguler les efforts pour encourager ce club et le soutenir efficacement. La présence de sponsors pourrait être une bouffée d’oxygène pour Oued Tlélat qui a délivré le hand de la torpeur et du déclin. Cette petite localité mérite respect, elle est la fierté de l’ouest pour son enrôlement dans le mouvement sportif national.compétition.
M.Ouadah