samedi , 24 août 2019
<span style='text-decoration: underline;'>MCO</span>:<br><span style='color:red;'>Le Mouloudia d’Oran dans tous ses états</span>
© D.R

MCO:
Le Mouloudia d’Oran dans tous ses états

La confusion qui a régné lors de l’Assemblée extraordinaire de la SSPA/MCO qui s’est tenue le lundi passé à l’hôtel le Méridien, a fortement terni l’image du club.

Les débats et le désordre, ainsi que la mauvaise organisation n’ont pas du tout honoré la stature du premier club phare de la ville d’Oran. Rappelons que les décisions prises, à savoir, la nomination d’un nouveau conseil d’administration et d’un nouveau président n’ont pas été du goût des supporters présents qui ont fait irruption dans la salle, en l’absence de tout service de sécurité. Pire encore, ils ont même pris la parole et malmené le nouveau président,  Karaouazene Nasredinne. Ce dernier a été très vite lâché, voire, laissé en pâture aux inconditionnels en colère, par les membres du conseil qui l’ont pourtant plébiscité et placé à la tête du club. Touché dans son amour propre, le nouveau président a fini par craquer et jeter l’éponge avant même d’avoir entamé ses fonctions. Les nombreux obstacles dressés devant lui et surtout le refus du DJS de le recevoir, l’ont fortement poussé à renoncer à la présidence du club. Ce chambardement n’a pas été sans conséquences avec les démissions de Mehiaoui, Hafid Belabbes et les nouveaux venus, Acimi et Benzerga. Seul Djebbari reste en place au CA. Ces enchainements qui mettent le club d’El Hamri dans l’impasse, vont certainement obliger les actionnaires à tenir une autre AG extraordinaire pour  désigner un nouveau conseil d’administration.
Mais des supputations et des échos sont balancés par ci par là, difficiles à confirmer. Les autorités locales embarrassées par cette situation critique dans laquelle se trouve actuellement le club Hamraoui, auraient décidé de mettre en place dans l’immédiat, selon des indiscrétions, une commission pour entamer l’opération recrutement et pour nomination d’un entraineur. On parle même d’une autre commission indépendante qui sera chargée de gérer les affaires du club en attendant l’arrivée de Hyproc. Des échos font aussi état que le wali d’Oran aurait profité d’une visite privée à Alger, pour effectuer une virée chez le PDG de Sonatrach pour discuter sur la reprise du MCO  par sa filiale Hyproc. On annonce de bonnes nouvelles de ce côté là, vu que les autorités locales dont le wali, semblent décidées à accompagner le Mouloudia d’Oran jusqu’à sa reprise par Hyproc. Les supporters de leur côté, loin d’êtres convaincus, ont organisé une autre marche jusqu’au siège de la wilaya sans rencontrer le wali absent ce jour là, mais toujours est-il que deux  représentants ont été reçus par le chef du cabinet du wali qui leur a promis de transmettre leurs doléances au wali. Face à ce méli mélo, désormais tous les regards seront tournés vers le wali et de l’annonce de bonnes nouvelles, ce dimanche, pour trouver des solutions d’urgence afin que soit mis fin à la mascarade. Côté effectif, le MCO risque la saignée avec des joueurs qui ont émis le vœu de quitter l’équipe. Helaimia est déjà en route vers la Belgique pour évoluer sous les couleurs du club Germinal de première division. Nadji risque aussi de partir au CSC. Ce dernier aurait tout conclu avec les responsables du club de Constantine qui sont prêts à racheter sa lettre de libération. En somme, le club d’El Hamri  est loin de sortir du tunnel dans lequel il s’est engouffré .
B.Sadek