dimanche , 26 janvier 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Coupe arabe des clubs </span>:<br><span style='color:red;'>Le NA Hussein Dey trahi par la fatigue, quitte d’emblée la compétition</span>
© APS

Coupe arabe des clubs :
Le NA Hussein Dey trahi par la fatigue, quitte d’emblée la compétition

Le NA Hussein Dey n’a pas réussi l’exploit de se qualifier au moins aux demi-finales de la coupe arabe des clubs de football qui se poursuit en Egypte payant les frais de son début tardif de la préparation d’intersaison, après avoir flanché physiquement à la deuxième période des deux précédents matchs en terre égyptienne qui abrite l’évènement arabe face à Al Fayçali de la Jordanie et Al Ahly d’Egypte. 

Pourtant, les gars d’Hussein Dey avaient bien démarré la compétition en l’emportant face aux Emiratis d’Al Wihda (2-0). Une victoire qui devait les stimuler pour poursuivre sur la lancée.
C’était sans compter sur la fatigue qui commençait à avoir raison des protégés du nouvel entraineur de la formation de Ligue 1 algérienne, Nabil Neghiz, et ce, dès la deuxième période de leur deuxième match face à Al Fayçali.
A l’arrivée, les Sang et Or ont laissé des plumes, même s’ils se sont inclinés avec la plus petite des marges (1-0). Le même scénatio s’est reproduit vendredi soir face au champion d’Egypte sortant. Les Algérois, qui ont été les premiers à ouvrir la marque à la 62e minute, n’ont pu préserver leur maigre acquis. Ils vont d’ailleurs abdiquer à deux reprises (74′ et 90’+3). Une défaite amère qui précipite leur retour à la maison, alors qu’ils tenaient bien la qualification en main. Un scénario néanmoins envisagé par l’entraineur Neghiz avant même de se rendre en Egypte. «Ce sera difficile pour nos joueurs d’aspirer à aller loin dans cette épreuve, en raison du début tardif de la préparation. Une compétition de ce niveau ne se prépare pas en trois semaines», avait prévenu l’ex-entraineur national adjoint de la sélection algérienne.

Un très bon pactole raté

Et si le NAHD n’a pas repris à temps l’entrainement, c’est en raison aussi de la fin tardive du championnat de Ligue 1, dont le rideau n’a été baissé que le 14 juin passé, pour devenir l’un des plus longs championnat en Algérie. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, l’effectif du NAHD a connu des changements sensibles au cours de l’intersaison. Pas moins de 14 nouveaux joueurs sont venus renforcer les rangs du club banlieusard de la capitale. Un détail qui a joué également un mauvais tour pour le “”Nasria’’, de l’avis même de l’entraineur Neghiz. Il n’empêche que le club algérien n’a pas démérité, aux yeux des observateurs. Même son coach principal s’est dit satisfait du rendement de ses joueurs au cours des trois matchs joués dans la capitale égyptienne. «Malgré le manque de préparation, mes joueurs n’ont pas démérité. Cette compétition va nous servir de très bonne préparation pour la nouvelle saison», a expliqué Neghiz. Outre Al Fayçali et Al Ahly, l’Espérance de Tunis a lui aussi validé son billet pour les demi-finales. La dernière carte se jouera samedi entre Al Ahd du Liban et le Fus de Rabat (Maroc) lors de leur match comptant pour la troisième journée du groupe B. La coupe arabe des clubs revient sur scène après quatre ans d’absence avec cette fois-ci des dotations financières très importantes réservées aux lauréats par l’Union des associations arabes de football. A titre d’exemple, le vainqueur touchera 2,5 millions de dollars. Le NAHD, lui, se contentera de la prime de la participation fixée à 100.000 dollars.