dimanche , 24 mars 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Accidents de la route </span>:<br><span style='color:red;'>Le nombre de décès en baisse</span>
© D.R

Accidents de la route :
Le nombre de décès en baisse

Pas moins de 37 personnes ont perdu la vie à Oran sur les routes en 2018, selon le bilan annuel de la sûreté de la wilaya.

Ce nombre a enregistré une baisse par rapport à 2017 où 47 personnes sont mortes sur les routes de la capitale de l’Ouest. Les statistiques ont révélé également que 307 accidents de la route sont survenus à Oran, l’année précédente, alors que ce nombre était de 338 en 2017.
À propos du nombre des blessés, 343 en 2018 et 355 en 2017. Notons que le facteur humain reste la principale cause de ces accidents qui endeuillent des familles à Oran. La vitesse excessive et le non respect du code de la route restent les causes principales du terrorisme des routes. Parmi ce facteur humain, figurent dans 95% des cas, des jeunes âgés entre 18 et 25 ans. Donc, des jeunes ayant de nouveaux permis.
Ce qui montre que ces jeunes peuvent être la cause, à tout moment, d’accidents mortels sur les routes, surtout avec le non respect du code de la route. De plus en plus de jeunes conducteurs perdent la vie, alors qu’ils sont au volant à la recherche d’une sensation d’adrénaline ; ces jeunes n’hésitent pas à dépasser la vitesse autorisée et effectuent des dépassements et des manœuvres dangereuses. Une famille à Oran a été endeuillée, jeudi dernier, suite à la mort de leur fils qui était à bord d’un motocycle de grosse cylindrée sur la corniche. Le jeune qui habitait El Hamri, a perdu la vie sur place.
Pour rappel, près de 3.100 personnes ont trouvé la mort sur les routes du pays durant les 11 mois de l’année 2018, soit une baisse de 8,33% par rapport à l’année d’avant. L’année 2018 a été l’année la moins meurtrière sur les routes du pays, depuis plus de deux décennies, avec une baisse de 8,33% par rapport à 2017. Ces chiffres démontrent une baisse de 8.33% du nombre de décès, de 10.46% du nombre des blessés et 8.35% du nombre d’accidents sur les routes par rapport à 2017.
Fethi Mohamed