vendredi , 21 février 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Plusieurs ministres ont pris leurs fonctions </span>:<br><span style='color:red;'>Le nouveau gouvernement face à de gros défis </span>

Plusieurs ministres ont pris leurs fonctions :
Le nouveau gouvernement face à de gros défis 

Les nouveaux ministres feront face à d’importants défis dans leurs secteurs respectifs. La nouvelle composition du gouvernement a été dévoilée en fin de semaine écoulée et plusieurs ministres ont déjà pris leurs fonctions lors de cérémonies organisées, hier.

Conscients de la diffiulté de la tâche et les défis qui les attendent, les membres de gouvernement, ayant pris leurs fonctions, se sont exprimés hier tout en dévoilant leurs plans visant à redresser la situation difficile de leurs secteurs respectifs.
Ainsi, le nouveau ministre de l’Industrie et des Mines, Ferhat Aït Ali, a affirmé, lors de sa prise de fonction à la tête du département, qu’une nouvelle ère vient de s’ouvrir, faisant savoir qu’il mettra en place une nouvelle vision pour relancer l’industrie.
«Aujourd’hui, je suis au pied du mur. On va collaborer pour relancer l’industrie et sortir le secteur des petits ratios de participation au PIB national dans lesquels il a été confiné ces quarante dernières années», a-t-il déclaré.
Le nouveau ministre de l’Industrie et des Mines doit notamment multiplier les chiffres des exportations hors hydrocarbures en développant davantage et encourager la production nationale.
De son côté, Sid Ahmed Ferroukhi, le revenant au secteur de la pêche où il a été nommé, dans le nouveau gouvernement, ministre de la pêche et la production halieutique a promis de développer le secteur avec la participation de tous et contribuer ainsi au développement économique du pays.
Pour sa part, le ministre de l’Agriculture, Cherif Omari, qui a conservé son poste, a promis de créer de la richesse en attirant les jeunes qualifiés pour développer le secteur et assurer la sécurité alimentaire de l’Algérie. Il a notamment promis de porter à la hausse les exportations des produits agricoles en donnant de la confiance aux jeunes cadres de son département.
Quant au portefeuille de l’éducation nationale, c’est Mohamed Oujaoud qui a été nommé à la tête de ce département. M. Oujaoud a indiqué, lors de sa prise de fonctions, hier, que la tâche que le président de la République lui a confiée n’était pas aisée. Il a affirmé qu’il fera face à de grands défis à une mission difficile.
Par ailleurs, la nouvelle ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Kikou, a affirmé que son secteur est très sensible et possède ses spécificités, mettant en exergue la nécessité de conjuguer les efforts pour réussir dans sa mission afin d’améliorer les conditions des franges les plus démunies.
 Il est à signaler que plusieurs ministres ont pris également leurs fonctions au cours de la journée d’hier. Il s’agit du nouveau ministre des Ressources en eau, Berraki Arezki, qui a remplacé Ali Hamam.
Ce dernier a salué le soutien dont il a joui durant la brève période passée à la tête du secteur et les efforts consentis par les cadres du ministère qui l’ont accompagné, notamment en matière d’approvisionnement de toutes les wilayas du pays en eau potable.
Lors de sa prise de parole, M. Berraki s’est dit bien conscient des missions difficiles qui lui incombent et qu’étant issu de ce secteur sensible et vital, il savait que le plus grand défi auquel fait face le secteur des Ressources en eau est les changements climatiques que connaît le monde et qui exigent une bonne préparation pour y faire face et maitriser leur gestion.
Aussi, le nouveau ministre du Travail, Acheuk Youcef Chawki a pris hier ses fonctions à la tête du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, en remplacement de Tidjani Hassan Haddam.
Tout comme Malika Bendouda en tant que nouvelle ministre de la Culture et Besma Azouar ministre des Relations avec le Parlement.