vendredi , 15 décembre 2017
<span style='text-decoration: underline;'>Lors de sa première visite à Oran</span>:<br><span style='color:red;'>Le nouvel ambassadeur des Etats-Unis, Desrocher inaugure l’école «Berlitz»</span>
© D.R

Lors de sa première visite à Oran:
Le nouvel ambassadeur des Etats-Unis, Desrocher inaugure l’école «Berlitz»

Fraichement installé, le nouvel ambassadeur des Etats-Unis en Algérie, M. John. M. Des- rocher; et lors de sa «première» visite de deux jours à El Bahia, a procédé hier matin à l’inauguration de l’école de langue «Berlitz», sis au 25 rue Meghoufel Djilali à Bel Air; «l’école BERLITZ est une franchise américaine, c’est pourquoi l’enseignement de l’anglais fait partie intégrante du travail de l’ambassade des Etats-Unis en Algérie», a déclaré l’ambassadeur Desrocher; «On a énormément de coopérations avec beaucoup d’écoles pour enseigner l’anglais gratuitement à beaucoup de jeunes algériens», confirme son excellence.
Signalons que L’ambassade des Etats-Unis d’Amérique, en Algérie, a deux programmes d’enseignement dont un, qui s’appel «ACCESS» dont, 300 étudiants sont formés chaque année dans 21 wilaya du pays. «Ce n’est qu’un programme parmi tant d’autres», confirme Mme Wassila, l’attachée de presse de l’ambassade d’Amérique.
Après sa visite à l’université d’Oran, ensuite l’école «BERLITZ». Le dernier point de visite de monsieur «Desrocher», était la chambre de commerce et de l’industrie d’Oran, où il a animé une «brève» conférence de presse ou il a parlé coopération: «L’Algérie est un grand marché ! On travaille pour promouvoir les relations entre nos deux pays», déclare le premier responsable de la diplomatie américaine en Algérie. Répondant à une question sur l’agriculture, le conférencier a confirmé que l’agriculture est un secteur de coopération très fructueux. Et comme vous le saviez, les USA ont une grande expérience dans le domaine agricole sous des aspects différents, et travaillant dans des conditions, à savoir le sol, le climat et les sources en eau. Nous avons beaucoup de succès dans ce secteur d’activité et les producteurs et consommateurs américains sont très conscients des aspects environnementaux. Sachez que pendant les dix dernières années, nous avons développé un secteur d’agriculture très respectueux de l’environnement. Et parlant d’agriculture, laissez moi vous confirmer qu’il y a une grande possibilité de coopération entre l’Algérie et les Etats-Unis.
Il est important de signaler que l’agrément de John. M.Desrocher nouvel ambassadeur des Etats-Unis en Algérie a été accordé en un temps record. En effet, le 21 juin, la maison blanche a officiellement indique que le président américain Trump avait l’«intention» de nommer Desrocher comme ambassadeur en Algérie. Le 22 juin, le ministère des Affaires étrangères de l’Algérie déclare que le gouvernement algérien a donné son agrément au nouvel ambassadeur.
Diplomate depuis 1988, sous secrétaire d’Etat adjoint pour l’Egypte et le Magreb depuis 2014. John. M.Desrocher a également servi à Bagdad entre 2009 et 2010 comme ministre conseiller pour la coordination économique et responsable des questions de politique économique américano-irakiennes. M. Desrocher a également été directeur du Bureau des affaires irakiennes au Département d’État. Entre 2006 à 2009, il a occupé le poste de consul général des États-Unis en Nouvelle-Zélande. Selon les sources, le chef de la diplomatie américaine en Algérie a «une vaste expérience dans le commerce international et dans les questions du Moyen-Orient», ayant également servi au profit des affaires économiques et politiques à l’ambassade US du Caire.
Selon le Département d’Etat Monsieur Desrocher a «participé aux négociations économiques palestino-israéliennes, alors employé au consulat général des États-Unis à Jérusalem à la fin des années 1990».
Desrocher est un grand connaisseur de l’Algérie. Il a succédé à Joan Polaschik; qui a quitté son poste en fin de juillet dernier. Elle enseigne actuellement à l’université Georgetown à Washington.

Hiba.B