dimanche , 16 juin 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Pétrole </span>:<br><span style='color:red;'>Le panier de l’Opep progresse à 70,41 dollars le baril</span>
© D.R

Pétrole :
Le panier de l’Opep progresse à 70,41 dollars le baril

Le prix du panier de 14 pétroles bruts, qui sert de référence à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) connait une hausse constante. D’ailleurs, il est passé de 70,31 dollars à 70,41 dollars le baril.

Introduit en 2005, le panier de référence de pétrole brut de l’Opep (ORB) comprend actuellement le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djen(Congo),Oriente (Equateur), Zafiro (Guinée Equatoriale),Rabi light (Gabon), Iran Heavy (Iran),Basra Light (Irak), Kuwait Export ( Koweït), Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigéria), Arab Light (Arabie saoudite), Murban (Emirats arabes unis) et Mery (Venezuela). L’Organisation et ses partenaires, à leur tête la Russie, réduisent leur production de 1,2 million de bpj à compter du 1er janvier 2019 pour six mois. La conformité globale a presque atteint 90% pour le mois de février 2019, contre 83% au mois de janvier, selon les données du comité ministériel de suivi Opep et non-Opep (JMMC).
Lors de la treizième réunion du JMMC tenue à Bakou (Azerbaïdjan), il a été décidé de tenir une réunion en juin prochain pour discuter de la décision de renouvellement de leur accord de réduction de la production. Jeudi, des sources médiatiques ont rapporté que l’Opep pourrait augmenter sa production de pétrole à partir de juillet si les offres vénézuélienne et iranienne chutaient davantage et que les prix continuaient de remonter, car l’extension des réductions de production avec la Russie et d’autres alliés pourrait alourdir le marché.
La rencontre de juin sera précédée par la quatorzième réunion du JMMC, prévue en mai à Djeddah (Arabie saoudite). Le ministre saoudien de l’Energie Khalid al-Falih avait déclaré lundi dernier qu’il était encore prématuré de dire si la réunion de l’Opep et ses alliés en juin permettra de prolonger les réductions de 1,2 million de barils par jour.

Une hausse de 2,54 dollars en mars

Dans son rapport mensuel publié mercredi, l’Opep a indiqué que sa production préliminaire totale de pétrole brut s’élevait en moyenne à 30,022 Mbj en mars, une diminution de 534.000 barils par jour. Cette production a diminué principalement en Arabie Saoudite, Venezuela, Irak et l’Iran.
A noter que la moyenne du prix du panier de l’Opep a connu une hausse de 2,54 dollars en mars comparativement à celle de février, pour atteindre 66,37 dollars le baril. Jeudi, les cours du l’or noir ont terminé en baisse. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a clôturé à 70,83 dollars à Londres, en retrait de 90 cents par rapport à la clôture de mercredi, tandis qu’à New York, le baril de WTI pour le contrat de mai a cédé 1,03 dollar, à 63,58 dollars.
Par contre, les prix ont terminé la semaine en nette hausse. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a clôturé à 71,55 dollars à Londres, en hausse de 72 cents par rapport à la clôture de jeudi, alors qu’à New York, le baril de WTI pour le contrat de mai a pris 31 cents à 63,89 dollars. Sur la semaine, le Brent a gagné 1,72% et le WTI 1,28%.
Alger: Noreddine Oumessaoud