samedi , 14 décembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Débrayage et boycott administratif dans plusieurs lycées</span>:<br><span style='color:red;'>Le personnel enseignant boude les examens du premier trimestre</span>

Débrayage et boycott administratif dans plusieurs lycées:
Le personnel enseignant boude les examens du premier trimestre

Plusieurs lycées dans la wilaya d’Oran, sont toujours en ébullition. Les enseignants du lycée Colonel Othmane à Aïn El Turck, ont observé mercredi 27 novembre en cours, un débrayage ponctué par un boycott administratif pour dénoncer une situation de pourrissement dans cet établissement secondaire.

Le personnel enseignant dans ce lycée, observe un mouvement de contestation depuis plusieurs semaines pour dénoncer «un trafic de notes» et «une falsification des signatures des enseignants et des listes de présence au Conseil d’orientation». Le SNAPEST avait déjà averti le directeur de l’Education nationale de la grave détérioration des conditions de travail dans les établissements scolaires. Le syndicat avait appelé ce fonctionnaire à prendre au sérieux toutes ses responsabilités. Mauvaise gestion, accusations avérées de corruption contre des proviseurs et des cadres de l’Education, insécurité, sureffectif, grèves cycliques…Les défaillances de la rentrée scolaire sont nombreuses.
Le personnel enseignant de cinq autres lycées, observent également un boycott administratif des examens du premier trimestre de l’année scolaire en cours.
Les enseignants dénoncent la détérioration des conditions de travail et la mauvaise gestion. Selon le syndicat national autonome des professionnels de l’enseignement secondaire et technique (Snapest), un «climat de tension permanente» prévaut actuellement dans de nombreux lycées à travers le territoire de la wilaya est causé par la «mauvaise gestion administrative». Le syndicat cite en particulier les lycées de Allal Sidi Mohamed (ex-Technicum jeunes filles), Hadj Mohamed Temmar (Belgaïd) et Colonel Othmane (Aïn El Turck).