dimanche , 15 décembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Ahmed Gaïd Salah à partir de Ouargla </span>:<br><span style='color:red;'>Le peuple algérien a prouvé qu’il est «un peuple des grands défis» </span>
© Photo fournie par l'Armée

Ahmed Gaïd Salah à partir de Ouargla :
Le peuple algérien a prouvé qu’il est «un peuple des grands défis» 

Le propos du chef d’état-major est fort et met en évidence, si besoin, tout le respect qu’éprouve le chef d’état-major et toute l’armée, pour un peuple digne, fort et déterminé à ne pas se laisser embarquer dans une aventure périlleuse.

Pour le deuxième jour de sa visite en 4e Région Militaire à Ouargla, le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, Vice-ministre de la Défense Nationale, Chef d’état-major de l’Armée Nationale Populaire, a abordé, entre autres sujets, celui du complexe sidérurgique d’El Hadjar, notamment les mesures d’urgence prises pour remédier aux problèmes que rencontre l’immense complexe. La question de sa réhabilitation et la relance de sa production, aura été l’une des décisions importantes prises par l’actuel gouvernement. Le chef d’état-major estime dans l’allocution qu’il a prononcée, que ledit complexe «constitue la fierté de l’industrie nationale et un acquis à préserver, étant donné qu’il emploie des milliers d’ouvriers».
Plus que l’aspect de la fierté qu’il suscite au sein de la communauté nationale, ce complexe, a révélé le général de corps d’armée, «a été l’objet des desseins de la bande qui a tenté par tous les moyens de le fragiliser et d’entraver son développement». Pour le premier responsable de l’Institution militaire, cette machination contre ce fleuron de l’industrie nationale, visait à «priver l’économie de notre pays de la plus-value que ce complexe pourrait offrir, notamment dans ce domaine sensible».
Sur un autre volet, le chef d’état-major a loué «les qualités singulières qui distinguent le peuple algérien des autres» lesquelles qualités «sont celles de la solidarité, dans toute la force du terme». Ahmed Gaïd Salah poursuit: «Il est certain que la plus noble de ces qualités est la solidarité avec la patrie et d’être à ses côtés lorsqu’elle en a le plus besoin. En effet, l’Algérie, capable de choisir celui qui la dirigera durant la prochaine étape, fait appel à ses fidèles enfants, dans ces circonstances particulières, et je mets l’accent ici sur le mot fidèles, et ils sont très nombreux à travers tout le territoire national, car, elle a effectivement besoin de tels enfants». Pour le général de corps d’armée, «la fidélité est la vertu certaine, qui dénote du lien fort entre le citoyen et sa patrie».
Ahmed Gaïd Salah qui a de tout temps souligné les liens profonds et solides qui lient l’armée au peuple algérien, a souligné dans son discours, que celui-ci «a prouvé que c’est un peuple des grands défis, un seul peuple uni, dont le parcours national ne saura être impacté par les entraves qui se trouvent sur son chemin».
Un hommage appuyé qui dénote d’une sincère fierté d’appartenir à un grand peuple qui «sait parfaitement s’adapter efficacement à toutes les phases quelles que soient leur sensibilité et leur difficulté.
Un peuple qui a surpris le monde entier par son comportement civilisationnel qu’il est tenu à imprégner à ses marches pacifiques», notera le chef d’état-major, ne manquant pas de relever le «sens patriotique sincère et fédérateur», d’un peuple authentiquement fier de son histoire et qui «a conscience des dessous des évènements et de la nature des défis et est fermement déterminé à mener l’Algérie à bon port, quelles que soient les circonstances, car, il met l’intérêt de sa patrie au-dessus de toute considération». Les Algériens en ont vu d’autres et peuvent donc séparer le bon grain de l’ivraie et qui n’ont jamais manqué de montrer leur dévouement. Lequel «l’engagement par la parole et l’acte envers ses éternels principes et la détermination à suivre la voie de ses fidèles hommes».
Le propos est fort et met en évidence, si besoin, tout le respect qu’éprouvent le chef d’état-major et toute l’armée pour un peuple digne, fort et déterminé à ne pas se laisser embarquer dans une aventure périlleuse. «C’est ainsi, et seulement ainsi que se construit le rempart solide sur lequel se brisent les illusions des ennemis de l’Algérie, notamment en ces circonstances». Le dévouement qu’évoque Ahmed Gaïd Salah, «est la garantie qui procure à notre peuple toute la force et offre à toutes les composantes vives de notre Nation; les jeunes dans leurs différents postes, les étudiants dans leurs différents établissements et spécialisations, lesquels constituent à juste titre les hommes de demain et les cadres de l’avenir, «je disais, cette garantie qui leur réunit à tous, ainsi qu’à l’ensemble des franges de la société».
Il est question à travers les sentiments patriotiques qui réunissent l’ensemble de la communauté nationale de trouver «tous les facteurs de prise de conscience et de puissance, à même de leur permettre de mettre en échec les différents complots et machinations qui se trament contre notre peuple et notre Etat national aux racines novembristes pures».
Le chef d’état-major croit dans la force de la jeunesse algérienne. Celle-ci de novembre à ce jour, en passant par la lutte anti-terroriste, a su démontrer son amour à la patrie.
Yahia Bourit