lundi , 17 décembre 2018

...:
Le pôle dominant écrase tout le monde

Depuis l’annonce de Trump, reconnaissant El Qods comme la capitale d’Israël, les protestations se font quotidiennes dans de nombreuses capitales de pays musulmans. Dans les territoires occupés, ont est dans une autre logique, celle de l’affrontement, la révolte et sont lot de morts, de blessés et de dizaines d’arrestations. Face à cette situation exceptionnelle, les dirigeants musulmans se sont réunis à Istanbul avec le but affiché, de trouver une solution à la provocation israélo-américaine.
Dans le même temps, les médias, acquis aux thèses occidentales dont les dirigeants ont dénoncé l’annone de Trump, continuent à bombarder d’images, leurs opinions publiques, histoire de convaincre, que sur cette planète, il n’y a présentement que deux monstres: le Syrien El Assad et le nord-coréen Kim Jong-Un. Ainsi, les médias du pôle dominant, ont donné un sacré coup de main à Israël et aux Etats-Unis. C’est quelque part leur rôle.
On diffuse quelques vidéos où l’on voit des rues désertes, sur fond de tirs nourris d’armes automatiques. Cela devrait suffire à convaincre. Et puis ce n’est franchement pas important de convaincre, vu qu’en face du pôle dominant, il n’y a rien du tout.
L’idée serait donc, de créer un second pôle, comme au bon vieux temps de la guerre froide pour obliger l’Occident à plus de retenue. Mais pour ce faire, il faut d’abord trouver plusieurs points de convergence et surtout le bon moyen de «l’aimanter», histoire de réduire, de la force magnétique de l’Occident. Mais, on peut faire un tour de 360° à la recherche de l’ombre d’un embryon, d’un potentiel nouveau pôle, susceptible peut-être, de faire faire à l’Otan demi tour ou d’empêcher l’acharnement d’Israël sur les Palestiniens, on ne trouvera personne. Le monde est ainsi fait. Mais, ne baissons pas les bras pour autant.
Espérons simplement, que les peuples aujourd’hui opprimés, parviennent un jour, à connaître leur véritable force. Et comme dans un grand film de science fiction où les scénaristes avaient imaginé la naissance d’un deuxième soleil, nous autres tiers-mondistes, avons bien le droit d’espérer, l’émergence d’un second pôle, histoire de s’offrir une bonne petite guerre froide qui nous rappellerait bien des souvenirs. En attendant, consolons-nous avec les images venues d’Egypte, montrant de jeunes Egyptiens devant l’ambassade d’Israël.

Par Smaïl Daoudi