vendredi , 25 mai 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Massacre de Ghaza </span>:<br><span style='color:red;'>Le président Bouteflika condamne le crime abject perpétré contre les Palestiniens</span>
© D.R

Massacre de Ghaza :
Le président Bouteflika condamne le crime abject perpétré contre les Palestiniens

Le président de la République Abdelaziz Bouteflika, a condamné hier, les massacres de civils palestiniens perpétués par l’armée de l’entité sioniste aux abords de la bande de Ghaza.

Dans un message adressé au président de l’Etat de Palestine, Mahmoud Abbas, le chef de l’Etat a condamné «le crime abject» commis par l’armée de l’occupation israélienne, réitérant la position «constante» de l’Algérie au côté du peuple palestinien.
«C’est avec une profonde tristesse et indignation que j’ai appris que plus de 50 Palestiniens sont tombés en martyrs et plus de 1700 autres ont été blessés sous les balles des forces d’occupation israéliennes, lors d’affrontements sanglants à la frontière de la Bande de Ghaza où l’occupation israélienne continue à sévir contre les civils palestiniens, faisant fi des lois, chartes et conventions internationales des droits de l’Homme et du droit international humanitaire», a affirmé le chef de l’Etat dans son message. À cet effet, il a réitéré le soutien de l’Algérie et sa solidarité avec vous en cette dure épreuve ainsi que son appui au peuple palestinien frère dans sa lutte contre la barbarie israélienne». Le chef de l’Etat a déploré aussi, «la dégradation de la situation en raison de l’obstination israélienne et son désengagement du processus de paix, bravant la communauté internationale».
«Je vous réitère la position ferme et constante de l’Algérie en faveur du peuple palestinien jusqu’au recouvrement de ses droits nationaux spoliés et l’établissement de son Etat palestinien indépendant avec El Qods pour capitale sur les frontières de 1967» a-t-il ajouté.
«Je saisis cette occasion, pour me recueillir à la mémoire des martyrs de la liberté et de la dignité et vous présente, ainsi qu’aux familles des martyrs, des blessés et à l’ensemble du peuple palestinien, au nom du peuple et gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes sincères condoléances et profonde compassion et sympathie, priant
Dieu, Tout puissant, de les combler de Sa Sainte Miséricorde et de les accueillir en Son Vaste Paradis», a conclu le président Bouteflika, souhaitant «un prompt rétablissement aux blessés».
Également, durant la matinée d’hier, le ministère des Affaires étrangères (MAE), a affirmé dans un communiqué, que «l’Algérie condamne avec la plus grande vigueur le bain de sang perpétré à Ghaza par les forces d’occupation israéliennes contre des manifestants palestiniens sans défense».
La communauté internationale doit assumer ses responsabilités face à ces nouveaux crimes commis avec impunité par les soldats de l’armée de l’occupation israélienne, affirme le MAE.
«Face à cet abominable crime de guerre, la communauté internationale et singulièrement le Conseil de Sécurité des Nations Unies, est de nouveau interpellée avec force pour assumer toutes ses responsabilités à l’égard du peuple palestinien en vue d’assurer sa protection conformément aux normes du droit international humanitaire et de réparer l’injustice qui lui est faite», a souligné la même source.

Alger: Samir Hamiche