samedi , 24 août 2019
<span style='text-decoration: underline;'>ASM Oran </span>:<br><span style='color:red;'>Le président du CSA évoque son départ</span>

ASM Oran :
Le président du CSA évoque son départ

Le président du Club sportif amateur (CSA) de l’ASM Oran, Merouane Beghor, a conditionné la poursuite de sa mission à la tête du club, l’actionnaire majoritaire dans la société sportive, par une meilleure assistance des autorités locales la saison prochaine, a-t-on appris de cette formation pensionnaire de la Ligue 2 de football.

Le président de l’ASMO vient de passer avec succès l’examen de l’assemblée  générale ordinaire qui a adopté à l’unanimité, jeudi passé, ses bilans  moral et financier pour le compte de l’exercice 2018-2019 au terme duquel  l’équipe de «M’dina J’dida» a évité de justesse la relégation en division  nationale amateur. Lors de cette assemblée, le bilan financier exposé a fait état d’une  entrée d’argent de l’ordre de 12 millions DA contre des dépenses estimées à  44 millions DA. Il a été souligné aussi que le président Beghor a prêté au  club 30 millions de DA, portant à 150 millions le montant global de ses  dettes cumulées auprès de la trésorerie de l’ASMO. Le même document a détaillé que les subventions des autorités locales se  sont limitées à 5,2 millions DA émanant de l’assemblée populaire de la  commune d’Oran et 6 autres millions de la direction locale de la jeunesse  et des sports, des aides jugées «limitées», d’où la montée au créneau de  Beghor qui revendique une revue à la hausse des subventions allouées à son  club pour éviter le scénario du défunt exercice, ajoute-t-on de même  source. Déjà, Beghor et ses assistants sont censés rassembler plus de 60 millions  DA dans les prochains jours pour régulariser leurs joueurs qui menacent de  saisir la Chambre de résolution des litiges (CRL). Une telle procédure  pourrait exposer le deuxième club phare de la capitale de l’Ouest à des  sanctions allant jusqu’à le priver de recrutement lors du mercato  estival.