dimanche , 16 juin 2019
<span style='text-decoration: underline;'>A quand le lancement de la viabilisation du pôle urbain Ahmed Zabana ? </span>:<br><span style='color:red;'>Le wali rassure, les souscripteurs veulent du concret</span>

A quand le lancement de la viabilisation du pôle urbain Ahmed Zabana ? :
Le wali rassure, les souscripteurs veulent du concret

Le chantier de viabilisation du pôle urbain Ahmed Zabana (Misserghine), est toujours en souffrance. Les délégués des souscripteurs de ce pôle qui ont été reçus mardi matin par le chef de l’exécutif local au siège de la wilaya, ont obtenu un engagement du wali de veiller au lancement des travaux de viabilisation dans les plus brefs délais.

Ils ont été informés que l’avis d’appel d’offres pour sélectionner une société qualifiée pour le raccordement des appartements aux réseaux divers, devrait être lancé dans les jours à venir.
Ces assurances du wali ont été certes accueillies avec joie par les souscripteurs, mais ces derniers exigent désormais du concret. Les concernés ont en effet, tenu mardi après-midi un cinquième rassemblement devant le siège de la wilaya et lors duquel ils ont lancé un ultimatum de 10 jours aux autorités locales pour publier l’appel d’offres national. «Nous avons une totale confiance dans notre wali qui est un responsable sérieux, mais nous exigeons aujourd’hui du concret. Six ans barakat !», soutiennent les souscripteurs qui ont ajouté qu’ils poursuivront leur mouvement de protestation entamé en mars dernier jusqu’au lancement réel des travaux de viabilisation.
Selon les concernés, le nouveau pôle urbain nécessite de gros travaux pour le raccordement des appartements au réseau principal d’assainissement. Ils redoutent que les travaux de viabilisation s’éternisent. Certains estiment que la livraison des logements achevés, pourrait trainer en raison de ce retard flagrant dans la viabilisation.
«La procédure administrative pour désigner une entreprise pour la viabilisation du site, devra durer au moins deux mois» précisent les mêmes sources. Les délégués des souscripteurs restent, contrairement à la wilaya qui avance la date de septembre pour la livraison des 13.000 logements, prudents. Ils assurent que la livraison des 13.000 logements ne sera finalement possible qu’en décembre prochain ou en début 2020.
H. Maalem