mercredi , 21 novembre 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Education </span>:<br><span style='color:red;'>L’école primaire parmi les priorités de Benghebrit</span>
© D.R

Education :
L’école primaire parmi les priorités de Benghebrit

La Ministre de l’Education Nationale Nouria Benghebrit, a estimé qu’il y a une baisse des taux de redoublement des élèves pour l’année écoulée.

Soulevant hier la question de la régression au sein de l’école, la Ministre a tenu à rassurer que les difficultés à l’origine de cette situation, ont été identifiées, notamment celles rencontrées par ces derniers durant les examens. Lors de son passage sur les ondes de la rédaction de la chaîne 3 de la Radio algérienne, Mme Nouria Benghebrit souligne, sur l’important taux de redoublement qui se situe actuellement à 5% contre 12% auparavant pour ce qui concerne le niveau primaire, de 18% contre 23% pour le moyen et de 15% contre 28% pour ce qui concerne le secondaire. Vu ces statistiques, Mme Benghebrit constate: A rappeler que des inspecteurs de l’Education nationale avaient déclenché la sonnette d’alarme sur les futures générations qui risquent d’être sacrifiées en matière de qualification. Ainsi, ils avaient indiqué que 33% des élèves quittent les bancs de l’école avant 16 ans. À titre d’exemple, le taux d’échec pour les élèves de la première année moyenne est de 28%.
Par ailleurs, la Ministre a annoncé dimanche «la mise en œuvre de trois grandes lignes directrices, citant dans l’ordre la refonte pédagogique ainsi que le repositionnement et la requalification de l’école primaire». Selon elle, les autres chantiers visent à «asseoir une plus grande cohérence du projet éducatif et à recentrer les actions de son ministère en matière de normalisation, de production de protocoles et de réglementations». Selon la Ministre, toutes ces actions seront animées durant la première et seconde année primaire par des inspecteurs chargés de former les enseignants à établir les plans d’apprentissage, d’évaluation pédagogiques et de contrôle continu des élèves. Ainsi, quelque 11.000 enseignants nouvellement recrutés, ont «tous bénéficié de séances de formation animées par des inspecteurs et d’enseignants formateurs chargés de leur inculquer les pratiques réelles de classes, durant toute l’année scolaire.» Sur ce sujet, rappelons-le, Benghebrit s’est donné comme objectif de mener une véritable réforme dans l’Education Nationale. Elle avait évoqué, à maintes reprises qu’il était nécessaire de revoir la méthode d’enseignement, notamment en incluant les langues maternelles lors des deux premières années au primaire.
Toujours dans le volet formation, la Ministre, en rassurant les personnels du secteur, a annoncé que son département a récupéré, à ce jour, «28 instituts de formation d’enseignants,» dont certains nécessitent des réaménagements. Mme Benghebrit réaffirme à chaque occasion, que toutes les dispositions prises dans le cadre de l’amélioration de la mise en œuvre de la réforme de l’éducation vise notamment à «construire une école de qualité, ouverte et accessible à tout un chacun». «Nous devons valoriser l’intelligence algérienne, redonner au référent culturel algérien la place qui lui sied et accompagner l’apprenant pour pouvoir construire son identité littéraire à travers ses écrits et ses lectures d’œuvres algériennes», avait-elle indiqué.
Alger: Noreddine Oumessaoud