lundi , 21 janvier 2019
<span style='text-decoration: underline;'>MCO</span>:<br><span style='color:red;'>L’entraineur Belatoui insiste pour la qualification des nouvelles recrues</span>

MCO:
L’entraineur Belatoui insiste pour la qualification des nouvelles recrues

L’entraineur du MC Oran, Omar Belatoui, s’est dit  mercredi «impatient» de qualifier ses nouvelles recrues tablant énormément  sur le recrutement hivernal pour s’extirper rapidement de la zone rouge en  Ligue 1 Mobilis de football.

Le MCO, à l’instar de certains autres clubs des deux premiers paliers, est  toujours interdit de recrutement. Ses dettes envers d’anciens joueurs et  entraineurs ayant recouru à la Chambre de résolution des litiges (CRL)  s’élèvent à 44 millions DA. «Nous attendons que ce problème soit réglé dans les meilleurs délais afin  de bénéficier des services des nouvelles recrues sur lesquelles je table  énormément pour réussir une bonne deuxième partie de saison», a indiqué à  l’APS le coach oranais. Le club phare de la capitale de l’Ouest du pays a encore jusqu’au 15  janvier en cours pour épurer ses dettes s’il voudrait qualifier ses  nouvelles recrues au nombre de quatre, jusque-là. Il s’agit des défenseurs Mohamedi (ex-USM Blida), et l’Ivoirien, Vivien  Assie Koua, ainsi que le milieu de terrain Benamara (ex-USM El Harrach) et  l’attaquant Aouedj (ex-JS Saoura). Ces deux derniers font le retour au  bercail. «La qualification de ces joueurs, en plus du recrutement d’un attaquant  supplémentaire, sont une urgence. D’ailleurs, j’ai trouvé du mal à aligner  un onze performant lors du précédent match contre le CA Bordj Bou  Arréridj», a insisté l’ancien libéro international. Le MCO, qui a vu le départ de six joueurs lors du mercato hivernal dont la  plupart étaient des titulaires à part entière, a perdu son premier match de  la phase retour contre le CABBA (3-1), ne profitant pas du déroulement de  la partie sur un terrain neutre (Magra) et à huis clos. Cette défaite a  plongé le club dans la crise, puisqu’il a été rejoint par quatre autres  formations à la 10e place, devançant d’une seule unité le 15e et avant  dernier, le DRB Tadjenanet. La «trêve» forcée imposée aux Hamraoua après le report de leur match du  championnat face à la JS Saoura à cause des engagements de cette équipe  dans la Ligue des champions d’Afrique, est tombée à point nommé pour la  formation d’El-Bahia, selon son entraineur, qui espère en profiter pour  corriger les lacunes, récupérer les blessés et aussi qualifier les  nouvelles recrues.