dimanche , 24 septembre 2017
<span style='text-decoration: underline;'>Selon Ahmed Naït El Hocine </span>:<br><span style='color:red;'>Les accidents de la circulation en baisse</span>
© Archives

Selon Ahmed Naït El Hocine :
Les accidents de la circulation en baisse

Le directeur général du Centre national de prévention et de sécurité routière Ahmed Naït El Hocine, a indiqué qu’un total de 14.904 accidents a été enregistré durant les 7 premiers mois de l’année en cours, soit une baisse de 14% par rapport à la même période de 2016.

Lors de son passage hier sur les ondes de la Radio nationale (chaîne 3), le directeur du Centre a précisé que le nombre de décès a baissé de 13,19%, soit 313 personnes «qui ont échappé à la mort sur les routes», ainsi qu’une diminution de 18% de celui des blessés. Selon lui, ces résultats sont dus aux efforts «considérables entrepris, notamment dans le domaine de la prévention, notamment lors des campagnes de sensibilisation organisées durant la période de Ramadhan, puis, pendant tout le déroulement de la saison estivale.
Une nouvelle fois, l’intervenant pointe du doigt les jeunes conducteurs, impliqués, dit-il, dans 35% des accidents de la route ainsi que ceux parmi eux détenteurs d’un permis de moins de 5 années, lesquels, ajoute-t-il, sont à l’origine de 50% de ces calamités. Le directeur du centre de prévention routière rappelons-le, avait indiqué à propos de ce sujet, que les jeunes âgés entre 18 et 29 ans, sont fortement impliqués dans 36,27% des accidents de la route enregistrés durant le premier semestre de l’année en cours. La répartition des décès démontre également les jeunes de moins de 30 ans représentent 23,12% soit 776 victimes de moins de 30 ans.
Le même responsable avait indiqué qu’un total de 1695 personnes ont trouvé la mort dans des accidents de la circulation routière, durant le premier semestre 2017 à l’échelle nationale, enregistrant une baisse de 11,67% par rapport à la même période de 2016 où il a été enregistré 1919 décès.
Concernant les causes d’accident relevées, il est à noter que 11.861 accidents de la circulation sont liés au facteur humain, plus particulièrement le non-respect des règles de la circulation. 292 accidents de la circulation sont liés à l’état des véhicules et 205 à l’état de la route. Avec 729 accidents corporels enregistrés au cours de l’année, la wilaya d’Alger se positionne à la première place des wilayas les plus accidentogènes.
Par ailleurs, la wilaya de M’Sila a enregistré le plus fort taux de mortalité durant cette période avec 82 personnes décédées sur les routes. Ce taux de mortalité s’explique par le fait que cette wilaya constitue un véritable carrefour desservant les régions Centre, Est et Sud du pays. En deuxième position, on retrouve la wilaya d’Alger qui a enregistré 71 personnes décédées et la wilaya de Batna en troisième position avec 67 décès.

Alger: Noreddine Oumessaoud