mercredi , 25 avril 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Education nationale </span>:<br><span style='color:red;'>Les adjoints de l’Education annoncent une grève nationale le 23 avril</span>
© D.R

Education nationale :
Les adjoints de l’Education annoncent une grève nationale le 23 avril

Après quelques mois de trêve, les adjoints et superviseurs de l’Education, comptent entamer un mouvement de protestation.

Ainsi, une nouvelle alliance des adjoints de l’Education nationale a annoncé hier une grève nationale le 23 du mois en cours, suivie des sit-in devant les sièges des académies des 48 wilayas. Ainsi, la création officielle de cette nouvelle «Alliance des adjoints et superviseurs de l’Education», a eu lieu samedi à Alger lors d’une réunion entre deux représentations des adjoints de l’Education à savoir la Commission nationale des adjoints et superviseurs de l’Education affiliée à l’UNPEF et la Coordination nationale des adjoints et superviseurs de l’Education affiliée au SNTE. Suite à cette alliance réussie, selon un communiqué de presse, les syndicalistes comptent «faire une pression» sur le département de Nouria Benghabrit.
L’Alliance syndicale a décidé également, d’une grève nationale le 2 mai prochain suivie d’un sit-in national devant l’annexe du ministère de l’Education nationale au niveau de Ruisseau à Alger. Les adjoints de l’Education persistent encore en décidant de boycotter les travaux de fin d’année scolaire 2017/2018, y compris les inscriptions scolaires prochaines. Il est également prévu de boycotter la rentrée scolaire 2018/2019 en cas où le ministère de tutelle ne répond pas favorablement à leurs doléances.
Les adjoints de l’Education dénoncent les tergiversations du ministère de l’Éducation nationale à prendre en charge leurs revendications légitimes. Ils revendiquent entre autre, la révision du décret exécutif complété et modifié N°12-240, ayant trait entre autres, à la classification des conseillers en éducation en service dans la catégorie 15, à l’accélération de la révision du décret relatif aux concours professionnels et à la promotion des conseillers en éducation au grade de directeur d’école d’enseignement moyen, sachant que l’article 140 bis 13 prévoit la promotion des seuls superviseurs des lycées au poste de directeur du secondaire, ainsi que la nécessité d’ouvrir le dossier des indemnités pour la création de la prime d’encadrement au profit des conseillers d’Education.

Alger: Noreddine Oumessaoud