lundi , 17 décembre 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Projets LPA en retard à Oran</span>:<br><span style='color:red;'>Les bénéficiaires dans la tourmente</span>
© D.R

Projets LPA en retard à Oran:
Les bénéficiaires dans la tourmente

Si il y a un type de logement qui a fait couler beaucoup d’encre, c’est celui de l’ancienne formule du LPA qui après 5 ans, plusieurs projets n’ont pas été encore réceptionnés, ce qui a créé un mécontentement chez les bénéficiaires des projets LPA surtout ceux des promoteurs privés.

En effet, la Directrice du logement de la wilaya d’Oran, reçoit périodiquement les bénéficiaires de ce type de logements qui sont dans la tourmente à cause du retard des travaux de réalisation. Dans ce cadre, la directrice a reçu récemment des bénéficiaires du projet 106 logements de l’entreprise «Eurl API» qui ont soulevé leurs préoccupations à cause du retard des travaux.
La Direction du logement admet l’existence de ce retard, en affirmant avoir fait plusieurs correspondances et des mises en demeure à l’entreprise chargée de réalisation pour renforcer le chantiers en moyens humains et matériels afin d’accélérer la cadence des travaux et le respect des délais.
Dans le même temps, des cadres techniques de la direction du logement, ont effectué une visite sur place. Dans le même cadre, des bénéficiaires du projet 89 logements LSP à Hai El Yasmine, du promoteur SARL GM promotion, ont été également reçus par la directrice du logement. Ces derniers, ont soulevé le retard des travaux malgré le paiement de toutes les tranches du prix du logement.
La direction du logement a fait des mises en demeure à l’entreprise et elle affirme qu’elle effectue un suivi de ce projet pour accélérer ces travaux. Notons, que les travaux de ce dernier, étaient à l’arrêt, selon la direction. Le LPA est la formule récente du LSP. Elle a enregistré en 2010, un grand engouement de la part des citoyens, en enregistrant une importante demande. Le (LPA) est un logement neuf réalisé par un promoteur immobilier, conformément à des spécifications techniques et des conditions financières définies. Il est destiné à des postulants éligibles à l’aide de l’Etat.
Ce segment s’adresse ainsi aux citoyens à revenu moyen, l’accès à ce type de logement est réalisé selon un montage financier qui tient compte d’un apport personnel, d’un crédit bonifié, d’une aide frontale directe de la CNL qui est versée au promoteur. Il faut noter que les textes réglementaires régissant ce type de logement, n’ont pas été définitivement promulgués, ce qui a engendré certaines incompréhensions et amalgames depuis la date de son lancement, notamment en matière de mode de sélection.
Fethi Mohamed