vendredi , 23 août 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Ligue 1 (2019-2020) Mercato d’été</span>:<br><span style='color:red;'>Les «cadors» fidèles à leurs traditions, Paradou l’exception</span>
© D.R

Ligue 1 (2019-2020) Mercato d’été:
Les «cadors» fidèles à leurs traditions, Paradou l’exception

L’ensemble des pensionnaire de la Ligue 1 de football, à l’exception du Paradou AC, sont restés fidèles à leurs traditions en matière de recrutement pour cette nouvelle saison 2019-2020, dont le coup d’envoi sera donné jeudi, reléguant au second plan la stabilité des effectifs.

En dépit de la crise financière aiguë que traversent la majorité des clubs de l’élite, y compris le champion sortant l’USM Alger, le mercato estival,  qui a pris fin le 8 août à minuit, était l’occasion pour les différentes  formations de se renforcer, même si parfois le recrutement est loin d’être  étudié. Depuis le 1er juin dernier, les différents clubs de l’élite ont enclenché  une véritable course contre la montre dans l’espoir de dénicher l’oiseau  rare, même si au final, ceux les plus nantis financièrement à l’image du MC  Alger et du CR Belouizdad ont raflé la mise, dans un marché basé sur la  politique du plus offrant. Le nombre important de transferts traduit l’instabilité qui continue de  régner au sein des équipe algériennes, ce qui pourrait se répercuter plus  tard sur leurs résultats techniques. L’exemple le plus édifiant est celui de l’USMA, champion d’Algérie pour la  8e fois de son histoire. Confronté à un départ massif de ses cadres à  l’image de Benguit et Meziane, le club algérois s’est retrouvé contraint  d’effectuer un véritable remue-ménage au sein de son effectif. Outre des  éléments promus de la réserve, l’USMA a été l’un des clubs les plus actifs  au mercato (8 joueurs recrutés) en engageant, entre autres, Tahar  Benkhelifa (Paradou AC) et Hicham Belkaroui (Al-Raed/Arabie saoudite),  malgré une situation financière assez difficile après le départ de  l’actionnaire majoritaire ETRHB.

Le MCA et le CRB cassent leur tirelire

Le MCA a engagé 13 joueurs, dont le meneur de jeu de l’ES Sétif  Abdelmoumen Djabou, véritable attraction du marché estival. Le «Doyen»  s’est passé, en revanche, des services de plusieurs joueurs tels que le  Malien Aliou Dieng, cédé aux Egyptiens du Ahly, Zakaria Haddouche (USM  Alger), Oussama Tebbi (ES Sétif), Ibrahim Amada (Al-Khour/Qatar) ou encore  Islam Arous (Fin de prêt/Paradou AC). Le CR Belouizdad, détenteur de la Coupe d’Algérie et dont le maintien a  été réalisé au bout d’un suspense intense, a été très actif cet été. Le  directeur général sportif Saïd Allik, connu pour son langage persuasif, a  réussi à attirer pas moins de dix nouveaux joueurs dont Larbi Tabti (USM  Bel-Abbès), le duo du NA Husseïn-Dey Ahmed Gasmi – Gaya Merbah, ou encore  Mohamed Ziti (CABB Arréridj). Quant à la JS Kabylie, vice-championne d’Algérie, elle a complétement  révolutionné son groupe avec l’arrivée de 11 nouveaux joueurs à l’image de  Taoufik Addadi (Olympique Médéa), Hamza Banouh (ES Sétif) et Walid  Bencherifa (CS Constantine). Avec ce recrutement massif effectué par la formation des «Canaris», le  président Chérif Mellal espère permettre à son équipe de confirmer son  renouveau et surtout faire bonne figure en Ligue des champions d’Afrique. A l’instar de l’USMA, la période d’intersaison chez l’ES Sétif a été  mouvementée avec le départ de plusieurs «tauliers» comme le duo  Djabou-Rebiai, parti au MCA et Abdelkader Bedrane (ES Tunis). Une situation  qui a poussé la direction à opérer un changement au sein de la composante  en engageant huit joueurs, parmi eux le portier Sofiane Khedaïria (USM  Bel-Abbès) qui effectue son retour en club. Le NA Husseïn-Dey détient le record avec 14 joueurs engagés, lui qui a  connu une véritable saignée durant l’intersaison avec le départ  pratiquement de l’ensemble de ses joueurs titulaires (Merbah, Allati,  Brahimi, Khiat, El-Orfi, Harrag, Gasmi, Ouertani…). En revanche, le PAC constitue l’exception puisqu’il a encore une fois  confirmé qu’il restait un club puisant dans sa fameuse Académie Jean-Marc  Guillou (JMG) pour se renforcer, promouvant en équipe fanion une dizaine de  joueurs issus de la réserve. La politique prônée par le club algérois lui a  permis de céder ses «bijoux», souvent sous forme de prêt, à l’instar de  Tahar Benkhelifa (USMA) ou encore du meilleur buteur du championnat la  saison dernière Zakaria Naïdji (20 buts), parti rejoindre le club portugais  de Gil Vicente pour une saison. Il est clair qu’avec tout ce mouvement opéré par les clubs de l’élite au  mercato estival, ils vont tous se mettre à la recherche d’harmonie et de  cohésion, deux subterfuges qu’ils vont exhiber des semaines durant pour  justifier d`éventuelles contre-performances comme à chaque début de saison.