vendredi , 20 septembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Les mis en cause risquent l’aggravation de la peine de 3 ans de prison ferme</span>:<br><span style='color:red;'>Les cambrioleurs de la fourrière de l’APC d’El Kerma devant la cour d’appel</span>
© D.R

Les mis en cause risquent l’aggravation de la peine de 3 ans de prison ferme:
Les cambrioleurs de la fourrière de l’APC d’El Kerma devant la cour d’appel

Six jeunes gens mis en cause dans l’affaire d’association de malfaiteurs et vol au niveau de la fourrière de l’APC d’El Kerma, ont comparu hier devant la cour d’appel d’Oran.

Ces derniers, déjà jugés en première instance par le tribunal, avaient été condamnés à trois ans de prison ferme. Une condamnation qui n’a pas été appréciée par le Parquet.
Il instruira alors un appel et ces derniers ont été cités ce mercredi devant la cour d’appel. Selon les faits, ces mis en cause ont été arrêtés la main dans le sac par les gendarmes qui effectuaient une ronde d’inspection à ce niveau. Ils seront alors arrêtés alors qu’ils tentaient de voler des pièces détachées de véhicules mis à ce niveau. Confrontés à ce grief, ces derniers n’auront d’autres alternatives que de reconnaître les faits.
Hier, à la barre de la cour d’appel, même si ces derniers ne changeront pas de déclarations en reconnaissant les griefs retenus contre eux, tenteront néanmoins, de les minimiser, en expliquant qu’ils ignoraient qu’il s’agissait de bien d’autrui, vu que cette fourrière n’était même pas fermée. Dans son réquisitoire, le procureur requit une aggravation de la peine contre ces jeunes. Alors que leur défense plaidera les circonstances atténuantes. L’affaire a été mise en délibération.
F.Abdelkrim