samedi , 23 septembre 2017
<span style='text-decoration: underline;'>A cause du manque de financement</span>:<br><span style='color:red;'>Les chantiers des logements AADL et LPP en difficulté</span>
© D.R

A cause du manque de financement:
Les chantiers des logements AADL et LPP en difficulté

Plusieurs milliers de logements des formules AADL et LPP souffrent et la cadence de réalisation au niveau de plusieurs chantiers n’arrivent pas à avancer à cause du manque de financement. Il s’agit en effet, de 164.812 logements de différentes formules presque finis, il reste toutefois, les travaux d’aménagement extérieur et de voiries.

Le ministre de l’Habitat de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a pointé du doigt le ministère des Finances et le Crédit populaire d’Algérie (CPA), qui n’ont pas financé à temps les projets du secteur. Le ministre a annoncé mardi dernier, que le problème de financement des travaux d’aménagement extérieur et de voirie constituait «une entrave à la livraison des projets de logements dans les délais définis», ajoute le communiqué.
Dans ce cadre, le ministère précise qu’au-delà des 164.812 logements prêts à être distribués, il existe actuellement 185.000 unités dont le taux des travaux dépasse 60%, mais qui pâtissent également du manque de financement par le ministère des Finances et le Crédit populaire d’Algérie (CPA) concernant les travaux d’aménagement et de voiries.
S’agissant du programme de location-vente des logements destinés aux souscripteurs de 2001 et 2002 «AADL1», M. Tebboune a mis l’accent lors de la réunion d’évaluation sur «l’impératif, d’accélérer le dossier dans les plus brefs délais conformément aux engagements de l’Agence vis-à-vis des souscripteurs à ce programme».
Un calendrier de distribution des logements de type location-vente a été arrêté, comportant la distribution de 5.757 unités en mai dans six (6) wilayas et 21.400 autres en juin dans neuf (9) wilayas.
Les logements devant être distribués en mai, se situent au niveau des wilayas de Mostaganem (444); de Sidi Bel Abbès (732), de Ain Témouchent (224), de Khenchela (657), Skikda (500) et d’Alger (3.200).
En juin, 15.000 unités seront distribuées à Alger, 1.500 à Annaba, 1.000 à Skikda, 750 à Tlemcen, 1.000 à Relizane, 850 à Tiaret, 400 à Mostaganem, 400 à Sidi Bel-Abbès et 500 à Oran.
Dans le même contexte, le bilan du ministère fait état également du nombre de logements «AADL» prêts qui sont dépourvus de travaux de l’aménagement extérieur et de voiries, qui s’élève à 9.850 unités distribuées à travers quatre (4) wilayas en l’occurrence les wilayas de Batna (1.650), Tlemcen (700), Boumerdès (500 à Khémis El Khechna) et Blida (7.000) à Bouinan.
Le ministère a estimé que cette situation était due au manque de financement par le ministère des Finances et le Crédit populaire d’Algérie (CPA).
S’agissant du programme LPP, M. Tebboune a adressé des instructions sévères aux responsables de l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI) qui supervise le programme portant prise en charge des préoccupations soulevées par les souscripteurs à cette formule de logement, a indiqué la même source.
Les chiffres font état de la distribution de 4.381 unités selon la formule LPP durant 2016. Ainsi, 2.666 unités de logement (LPP), ont été distribuées durant le premier trimestre 2017 au profit des souscripteurs au revenu s’élevant entre 108.000 et 216.000 DA/mois.
3.285 unités seront distribuées en juin à Alger (2.125 unités), Batna (128), Blida (86), Bordj (48), Tipaza (120), Skikda (80), Bouira (228 unités), Sidi Bel-Abbès (68), Chlef (60), Tlemcen (24), Constantine (96 unités), Ain Témouchent (42 logements), Annaba (114), Ouargla (08), El Oued (14) et Laghouat (44 unités).
Le nombre global de logements LPP distribués jusqu’au mois de mai en cours s’élève à 7.047 unités.

Alger: Samir Hamiche