vendredi , 21 février 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Meurtre d’un enfant à Tipasa</span>:<br><span style='color:red;'>Les cinq suspects présentés vendredi devant le parquet</span>

Meurtre d’un enfant à Tipasa:
Les cinq suspects présentés vendredi devant le parquet

Les cinq individus suspectés, dont les deux principaux accusés, impliqués dans l’affaire de détournement et de meurtre d’un mineur, un crime survenu mercredi à Sidi Rached (sud de Tipasa) vont être présenté vendredi devant le parquet près le tribunal de Tipasa, a indiqué le chef de service de la police judiciaire relevant de la sûreté de wilaya.

Plusieurs chefs d’inculpation ont été retenus contre les suspects dans cette affaire de meurtre de l’enfant «B.K», âgé de 12 ans, dont «détournement de mineur, meurtre avec préméditation, non-dénonciation de crime et dissimulation d’un crime», a annoncé le chef de service de la police judiciaire relevant de la sûreté de wilaya, le commissaire principal Mouard Abdennour lors d’une conférence de presse. Le même responsable a affirmé qu’il s’agit d’un crime abjecte, relevant que la victime, un enfant âgé de 12 ans, originaire de la wilaya de Sidi Belabbes, est venu à Sidi Rached (au sud de Tipasa), dans le cadre d’une visite familiale. Il a été enlevé par deux personnes qui l’ont détourné à près de 3 km du domicile où il résidait avant d’être agressé avec l’usage de pierres. Le corps sans vie de l’enfant assassiné, a été découvert au niveau d’une forêt, située entre les communes de Sidi Rached et Ain Tagourait. En moins de 24 heures, les éléments de la police judiciaire ont identifié le principal suspect et son acolyte (20 et 22 ans) avant d’arrêter dans la nuit de mercredi à jeudi les autres éléments de la bande impliqués dans ce crime qui ont tous reconnus les faits retenus à leur encontre, a expliqué le commissaire principal Mourad Abdennour. Par ailleurs, le même responsable sécuritaire a démenti le fait que les suspects activent dans le cadre d’une organisation spécialisée dans le rapt d’enfants, soulignant qu’il s’agit d’une affaire de détournement et de meurtre d’enfant.
Issus de la ville de Sidi Rached, les suspects âgés de 20 à 30 ans sont des chômeurs sans antécédents judiciaires. Se limitant aux faits dévoilés lors de la conférence de presse afin de «préserver le secret de l’enquête et l’honneur des familles», le commissaire principal a affirmé que les suspects seront présentés devant le parquet près le tribunal de Tipasa qui statuera dans l’affaire.