vendredi , 28 juillet 2017
<span style='text-decoration: underline;'>Equipement de sports et loisirs de l’APC d’Oran </span>:<br><span style='color:red;'>Les derniers projets avant la fin du mandat</span>
© D.R

Equipement de sports et loisirs de l’APC d’Oran :
Les derniers projets avant la fin du mandat

Dans la ville d’Oran, l’ouverture officielle des trois nouveaux jardins de loisirs familiaux, en lieu et place des gares routières d’El-Hamri, Yaghmouracen et de la cité des Castors, a réjoui la population, surtout les familles résidant à proximité des ces équipements collectifs. 

Ces magnifiques grands espaces verts, sont équipés de terrains de football, destinés exclusivement aux jeunes. Visiblement enthousiasmés par cet évènement, jeunes et vieux de ces quartiers, ont exprimé leur gratitude aux élus locaux et leur adhésion, à protéger ces sites de loisirs et de repos.
Il est vrai, que cette opportunité, tant attendue par la population oranaise, vient combler ce déficit notoire, dans tout ce qui favorise l’amélioration du cadre de vie dans cette ville, qui voit sa croissance démographique décuplée, en si peu de temps. La mise en avant d’une démarche sociale qui a généré le programme de relogement des candidats des bidonvilles de la périphérie et des quartiers populaires dans des logements neufs à Belgaïd et à Oued Tlelat, a nécessité des besoins urgents, pour accueillir cette nouvelle population, en matière de nouveaux projets éducatifs, des salles de soins, des commerces et bien d’autres équipements de loisirs pour les jeunes. Dans ce chapitre, il faut bien le reconnaître, l’APC d’Oran a fait ce qu’il fallait faire: construire en six mois: deux écoles à Belgaïd. Dans ce cadre, il y a eu également, l’inauguration des trois jardins et stades de proximité dans les secteurs urbains. Ce qui a été un évènement, qui a drainé une nuée de jeunes sportifs, encadrés par les formateurs bénévoles, impliqués dans l’animation sportive au sein de ces cités populaires. Ces nouveaux espaces, viennent combler le déficit en équipements collectifs de détente, là où l’infrastructure de loisirs était quasiment-inexistante, surtout à El-Hamri, le berceau du Mouloudia. Sur un autre plan, le service communal des sports a élaboré, un programme d’animation en collaboration avec les directeurs des écoles et collèges, ouverts dans cette agglomération. A présent, en plus de ce jardin de 7 000 mètres carrés, doté d’un stade de football, équipé de tartan 4ème génération, et de tout le mobilier urbain, les nouvelles sont plus rassurantes pour les «Hamraoua», anciens et nouveaux. Dans le grand jardin de Yaghmouracen, l’APC a réalisé deux terrains de football et d’autres équipements de détente pour les familles. Les associations de jeunes sportifs étaient au rendez vous pour accueillir dans une ambiance chaleureuse, la délégation de l’APC. Les cadres formateurs de l’Association Sportive Yaghmouracen, ont fait part de leur disponibilité à préserver cette infrastructure qui sera réservée uniquement aux activités des jeunes équipes de football et à l’épanouissement du mouvement sportif local. A la Cité des Castors familiaux, le grand jardin est ouvert, à proximité d’un lycée. Il est équipé de sanitaires et d’un boulodrome. Deux nouveaux projets, envisagés au titre de la modernisation de la ville, constituent une aubaine pour les Oranais: la mise en service d’un marché de voitures d’occasion, de sept hectares, localisé en lieu et place des anciens abattoirs près de St Hubert et l’aménagement d’un grand parc, en prévision de l’extension de la place du 1er Novembre 1954. Ce dernier projet qui abritait un centre d’information et d’exposition de l’ANP, a été cédé par le Commissariat politique à l’APC, en échange des installations de la CLO (ex-Centrale laitière de St Hubert), réaménagées en centre d’Information militaire.

Abdallah.B