vendredi , 20 septembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>USM Bel Abbés 1 – NA Hussein Dey 1</span>:<br><span style='color:red;'>Les dirigeants sommés de démissionner</span>

USM Bel Abbés 1 – NA Hussein Dey 1:
Les dirigeants sommés de démissionner

Désormais, la question que posent les supporters belabbésiens est la suivante : Qui compose les effectifs rentrants de l’USMBA ?

Une question très pertinente au moment où on voit certains éléments carrément dispensés des matchs officiels à l’instar de l’ex gardien du MCA et enfant de Ben Badis, Abdelkader Morcely. Ce dernier n’est toujours pas titularisé malgré que ses remplaçants Ghoul et Zaârat ont montré un faible niveau en concédant 9 buts en quatre matchs. Avant-hier, le troisième entraineur recruté Abdelkader Yaïche échoua encore une fois (comme ce fut le cas lors de son passage en décembre 2012). Un échec face à un modeste effectif du NAHD qui condamne El Khadra en avant dernière position du classement général, avec, un maigre petit ramassé sur les 12 possibles.
Le quatrième match d’avant-hier, jeudi, a connu une faible affluence avec moins de trois mille supporters présents. Ce qui signifie bien le ras le bol des fans d’El Khadra qui réclament la démission sans condition des dirigeants de leur équipe. Le scénario de la rencontre USMBA – NAHD a été encore une fois synonyme des précédents. C’est-à-dire une avance des camarades de Hamzaoui en première période et fléchissement après le repos. Aussi, et encore une fois, c’est le jeune de cru Ihab Belhocini qui ouvra le score pour les siens sur un pénalty à la 33ème minute. En seconde période, relâchement physique des gars de la Mekerra et avantage des visiteurs qui sont parvenus à égaliser par l’intermédiaire de leur attaquant de 20 ans, Redouane Zerdoume à la 67ème minute sur un comportement bête des locaux. Ces derniers sont restés immobiles et attendaient la mise en touche des algérois suite à la chute de leur coéquipier Aïchi. Une action qui résume bien le sale temps que vit l’USMBA avec des dirigeants incapables de remonter la face.
B. Didéne