vendredi , 15 décembre 2017
<span style='text-decoration: underline;'>Agence foncière de Mostaganem</span>:<br><span style='color:red;'>Les employés protestataires durcissent le ton</span>
© D.R

Agence foncière de Mostaganem:
Les employés protestataires durcissent le ton

La majorité des employés de l’agence foncière, qui depuis le deux du mois courant, mènent un mouvement de protestation, interdisant l’accès des lieux au public, ont élevé leur action d’un cran.

En effet, hier dans la matinée vers 10h30, ils ont empêché deux cadres de la dite agence d’accéder à leurs bureaux. Ainsi, les deux cadres en question ont rebroussé chemin. Les employés protestataires exigent la fin de fonction de ces cadres et d’un autre, à qui ils reprochent l’incompétence, les dépassements, la mauvaise gestion, l’harcèlement à l’endroit des femmes employées, et le mépris qu’ils nourrissent à leur égard. Aussi, depuis hier, les protestataires exigent le départ même du directeur de l’agence pour son soutien aux dits cadres, selon leurs dires. Cependant, dimanche dernier, la section sociale du tribunal, à la suite d’un référé demandé par le directeur, a ordonné l’évacuation des huit employés meneurs, du hall de réception de l’agence.
C’est ainsi, qu’hier vers onze heures, un huissier a signifié aux employés concernés, le jugement de justice.
Selon l’huissier, les autres protestataires ne sont pas concernés par ledit jugement. Ainsi, selon leurs dires, les 62 employés poursuivraient leur mouvement de protestation. Contacté, le directeur de l’agence nous a déclaré, qu’il est impossible de mettre fin aux fonctions de trois cadres dirigeants, suite à des revendications des employés, dont le mouvement de protestation est illégal, (NDLR).
Le directeur ajoute cependant, le 18 de ce mois, la justice qu’il a saisie, se prononcera sur la légalité ou l’illégalité de la grève.
A noter, qu’en l’absence de dialogue, le ton s’est durci et la marche administrative de l’agence semble « grippée ». Une enquête sérieuse et approfondie de la part des responsables de tutelle, doit être menée, selon les milieux avertis.

Charef.N