mardi , 23 juillet 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Algérie 1 - Côte d’Ivoire 1 (l’Algérie qualifiée aux tab 4 à 3)</span>:<br><span style='color:red;'>Les Fennecs y ont cru jusqu’au bout !</span>

Algérie 1 - Côte d’Ivoire 1 (l’Algérie qualifiée aux tab 4 à 3):
Les Fennecs y ont cru jusqu’au bout !

Les Verts ont du aller jusqu’au fond de leurs réserves pour prendre le billet menant au carré d’as, certes, une victoire ô combien laborieuse mais tout de même méritée au vu de la débauche d’énergie initiée durant tout le match, sans oublier aussi les extra–times. Devant une équipe ivoirienne très tentaculaire, les capés de Belmadi ont, certes, trouvé des difficultés pour venir à bout de l’excellent liftier des Eléphants mais au vu de leurs nombreuses occasions, ces derniers méritent amplement leur qualification eu égard aux nombreux supporters qui ont rallié Suez , le jour même du match, et ce, après un voyage harassant.

Dès le coup d’envoi ,les Verts monopolisent la balle avant que leur vis-à-vis prenne le relais par le biais d’une dangereuse incursion de Gradel qui, d’un boulet, verra son essai détourné sur le fil par M’bolhi qui verra le cuir s’écraser sur le poteau(5’), une alerte chaude qui donnera aux Verts du fil à retordre avant de se ressaisir et de repartir de plus belle pour relancer une attaque qui, pour l’instant, était frileuse. C’est Mahrez qui sonna la charge par un tir croisé qui passe de peu prés de la barre transversale(14‘), le match s’emballa et permit aux attaquants algériens de presser l’arrière garde ivoirienne , un bon débordement de Guedioura qui effacera Koudjia et va mettre sur orbite, Feghouli qui, sans contrôle, ajuste du gauche Gobhou pour ouvrir la marque (20‘),un but qui va donner plus de tonus aux Verts. Tout juste après, Atal se verra stoppé net par Kanon en pleine surface de réparation, l’arbitre omettra un pénalty justifié par la sortie de Atal qui sera blessé à la clavicule ; à la 44‘, M’ bolhi sauvera sa cage par une belle parade sur un tir de Gradel. L’EN se mettra en évidence tout juste après la pause citron par le biais du fauchage de Bounedjah en plein carré par le portier ivoirien , Bounedjah se fait justice en tirant lui-même le pénalty sur la …transversale , le break venait de bouder les Fennecs, ce qui sonnera le réveil des poulains de Camara , les ivoiriens donneront des sueurs froides aux défenseurs algériens avant de voir ces derniers fléchir sous le coup de boutoir du poison Kodjia ,une parité qui laissa sans voix l’armada algérienne(63‘). La partie s’emballera des deux côtés avant de voir Ounas se faire faucher par Coulibaly en pleine surface de réparation, l’arbitre ne broncha point sur cette action litigieuse (88’). Les prolongations n’apporteront rien malgré les rushs apparents des deux équipes tant les deux liftiers veillaient au grain, le rentrant Delort faillit de peu faire basculer le match suite à un judicieux coup franc, le ballon effleura de peu le poteau (120‘). Les pénaltys furent éprouvants et dans ce cadre là, les Verts prendront le ticket gagnant par le biais d’une belle parade de M’bolhi qui s’interposa avec brio au tir de Bonny, une qualification acquise sur le fil mais mille fois méritée pour les capés de BELMADI qui ont su, par leur courage et abnégation, renverser une situation au moment où le doute commençait à prendre place du côté des fans de l’EN. Le prochain match sera lui aussi très relevé face aux Supers Aigles de Rorh qui, eux aussi, ont les mêmes ambitions que les Fennecs, à savoir, remporter le trophée.
A.Remas