lundi , 17 décembre 2018
Les grands chantiers de Zaalane
© Ouest Tribune

Les grands chantiers de Zaalane

Le secteur des Transports et des Travaux publics, durement touché par les mesures de gel décidé par le gouvernement en 2015, suite à l’effondrement des prix du pétrole, se trouve être l’un des premiers bénéficiaires de la relance des investissements publics programmée par la loi de Finances 2018.

Le ministre du secteur Abdelghani Zaalane, est justement revenu ce jeudi, avec détail sur les projets actuellement en cours. Interpellé par plusieurs élus de l’APN, M. Zaalane a évoqué plusieurs projets structurants, arguant l’importance de tous ces chantiers dans la dynamique économique du pays.
La première interpellation a été le fait du député Hakim Berri du RND, qui a interrogé le ministre sur ce qui est entrepris par le département des Travaux publics pour la restauration et le dédoublement de deux routes nationales, la N°28 et N°78 reliant Barika dans la wilaya de Batna, aux wilayas de M’sila et de Biskra. Un axe vital des Hauts Plateaux et dont l’attente citoyenne est grande.
Le ministre a souligné que la route nationale N°28 reliant Barika aux frontières de la wilaya de Msila, est déjà ‘élevée au rang de priorité pour son ministère. Une enveloppe de 400 millions de dinars a été dégagée pour la réalisation du chantier, a indiqué M. Zaalane. «Un projet a été proposé au ministère des Finances pour le dédoublement de cette route», a encore précisé le ministre, soulignant «sa priorité dans le cadre d’un plan d’orientation du réseau routier dans la wilaya de Batna». Quant à l’autre route nationale, la N°78 reliant Barika à Biskra, le ministre a admis l’urgence d’engager des travaux de maintenance, sans autre précision. On retiendra cependant, dans les propos du premier responsable des Travaux publics, que quelques autres projets ont été réalisés récemment dans le wilaya de Batna, à «l’image de la pénétrante vers l’autoroute en direction de la wilaya d’Oum El Bouaghi via la commune de Bir Chouhada, le dédoublement des deux routes nationales N°3 et N°75, la réalisation d’un échangeur au niveau des deux routes nationales N°3 et N°77 outre 10 ouvrages d’art», a-t-il énuméré, mettant ainsi en évidence, l’effort colossal de l’Etat.
Une autre question, émanant cette fois d’un député du FLN, Naoum Ben Lakhder, a principalement concerné deux mégaprojets dans le rail. Il s’agit de la réalisation de la ligne ferroviaire reliant Laghouat et Boughezoul en passant par Djelfa, dont l’interrogation porte sur le taux de réalisation. En réponse, le ministre qui a fait savoir que cette ligne ferroviaire s’étend sur 120 km, a annoncé un taux d’avancement des travaux est de 60%. La réception de l’ouvrage devrait intervenir vers la fin 2019. Concernant la tranche reliant Djelfa et Boughezoul sur une distance de 140 km, il a indiqué que le taux est aussi de 61% et que le projet pourrait être livré fin 2019. «Des mesures ont été prises pour booster ces chantiers confiés à des entreprises nationales», a affirmé M. Zaalane. A cela, M.Zaalane a mis en exergue la réalisation en cours de 2300 km de voies ferrées. Il a tenu à rappeler que le défi à relever pour son secteur, est l’extension du réseau ferroviaire à 6300 km.
Un autre projet tout aussi essentiel, mais pas encore programmé, a suscité l’intérêt du même député. Il est question de la ligne ferroviaire reliant Boughezoul à Blida ou Alger. Sur le sujet, le ministre a affirmé que la ligne en question, s’inscrit dans le programme du développement économique, soulignant son importance au regard de l’impact positif sur les volets social et économique. Sur le tronçon reliant Boughezoul à Cheffa, l’on apprendra que le chantier a été lancé en 2013. Pour ce qui concerne la ligne Boughezoua-Alger sur une distance de 40 km, les travaux sont à l’arrêt en raison du gel imposé par la conjoncture financière. Quant à la tranche reliant Ksar El Boukhari à Cheffa sur une distance de 110 km, le ministre a révélé que l’étude est en phase de finalisation. Les travaux de ces deux tranches seront lancés dès la levée du gel pour relier Djelfa à Alger.
Mais l’impact de ce gel est amorti par plusieurs projets en cours de réalisation dans la wilaya de Djelfa. A ce propos, le ministre citera la ligne ferroviaire reliant Tissemsilt à Boughezoul sur une distance de 42 km et dont le taux d’avancement est de 80%. On retiendra également, une ligne ferroviaire M’sila-Boughezoul transitant par Djelfa sur une distance de 45 km est en cours de réalisation avec un taux d’avancement de 83%. Cela en plus du lancement d’une étude pour la réalisation d’une ligne ferroviaire devant relier El Bayadh à Djelfa en passant par Aflou et également Djelfa à Boussaâda sur une distance de 105 km.
Alger: Smaïl Daoudi