jeudi , 2 avril 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Salaires impayés, reprise des entrainements, confinement</span>:<br><span style='color:red;'>Les inquiétudes du MCO</span>

Salaires impayés, reprise des entrainements, confinement:
Les inquiétudes du MCO

En raison des mesures prises dans le cadre de la lutte contre le coronavirus qui frappe de plein fouet le monde et notre pays, la direction du club d’El Hamri a pris des mesures afin que les joueurs puissent s’entrainer individuellement.

En effet, des mesures ont été prises pour permettre aux joueurs de poursuivre le travail malgré la conjoncture. Tous les joueurs du MCO ont réceptionné un programme pour une durée de deux semaines. Le travail est axé essentiellement sur l’aspect physique. Le staff technique redoute fortement un relâchement et surtout un excès de poids chez les joueurs. Les joueurs en plus du travail quotidien, sont aussi appelés à effectuer des entrainements dans certaines forêts avoisinantes de la ville d’Oran.
Selon l’entraineur Mecheri Bachir, tous les joueurs ont bénéficié d’un programme de travail individuel à respecter strictement, surtout qu’il va leur permettre de meubler ce repos forcé et du coup pour se maintenir en forme. Certains éléments ont profité de l’occasion de la présence des membres du staff technique pour s’enquérir de leurs salaires impayés.
Ils ont été rassurés et pourraient même bénéficier d’un mois de salaire avant la reprise du championnat. Ayant pris leur mal en patience, les joueurs menacent de ne pas reprendre les entrainements, au cas où les promesses de la direction du club ne sont pas tenues.
Les coéquipiers de Sebbah ne sont pas prêts à lâcher prise, en cas de reprise des entrainements. Il est à signaler que les joueurs sont sans salaire depuis six mois. Cette trêve donne donc un temps de répit à la direction du club qui ne sait à quel saint se vouer en raison de la situation financière qui pèse sur le moral des joueurs. Les responsables du club vont de ce fait, devoir respirer et profiter pour chercher à alimenter les caisses.
Les joueurs du Mouloudia d’Oran, à l’instar de l’ensemble des sportifs du pays, ne savent pas jusqu’à quand va durer cette trêve annoncée au départ pout trois semaines.  A l’heure actuelle, personne ne sait si le championnat va reprendre ses droits au-delà du 5 avril, surtout en cas d’aggravation de la pandémie. La situation risque de devenir encore plus incontrôlable. Par ailleurs, pour le responsable technique Hamraoui et ses assistants, la grande inconnue sera l’assiduité des joueurs.
Le championnat ira-t-il à son terme ? Même si les instances sportives nationales assurent que le championnat ira à son terme, aucun signe n’indique que la compétition va reprendre à la date indiquée, au regard de la situation qui prévaut actuellement dans le pays, voire dans le monde entier. Il sera aussi très difficile aux équipes de reprendre la compétition, alors que tous les joueurs ont été libérés et restent sans compétition. Des paramètres qui laissent présager que la saison pourrait ne pas aller à son terme. Des supputations sont alors colportées par ci par là et donnent du tournis aux responsables de la FAF et de la LNF qui ne pensent pas uniquement au champion d’Algérie, mais aussi aux clubs devant représenter le pays dans les compétitions continentales, sans omettre de citer les formations qui rétrograderont au palier inferieur de même que les quatre autres appelés à accéder en Ligue Une.
Les instances sportives nationales sont dans l’expectative. Tout porte à croire que l’on va se diriger vers la prise en compte du classement final de la phase aller. Cette option donnerait le CRB champion pour avoir terminé leader de la première phase du championnat. En tout cas, c’est une hypothèse à ne pas écarter, car tout dépendra de l’évolution de la situation sanitaire dans le pays au cours des prochaines semaines.
B.Sadek