jeudi , 16 août 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Emigration clandestine  </span>:<br><span style='color:red;'>Les jet-ski de location convoités par les harragas !</span>
© D.R

Emigration clandestine :
Les jet-ski de location convoités par les harragas !

Après s’en être servis pour passer la drogue via la mer et éviter ainsi les barrages routiers, quelle ingénieuse idée que d’exploiter les jet-ski, des engins rapides, pour tenter clandestinement la traversée entre la côte oranaise et la rive espagnole.

D’ailleurs, le déploiement des éléments des garde-côtes de la marine nationale tout au long du littoral oranais ces derniers jours, renseignait d’une activité peu commune des jet-ski, loués par des particuliers.
On apprend d’ailleurs que certains conducteurs de jet-ski avaient été pris en chasse en pleine mer par les éléments de la marine nationale dont deux furent arrêtés. Apparemment, cette chasse avait un lien direct avec l’émigration clandestine vers les côtes espagnoles.
L’usage de ces équipements plus sophistiqués, rapides et efficaces pour échapper à ses poursuivants, permet de rejoindre la rive opposée en seulement 04 heures, en prenant le soin de prendre quelques jerricans d’essence supplémentaires.
D’ailleurs les propriétaires de jet-ski qui font dans la location durant cette saison estivale sont dans l’expectative, avec la peur au ventre, craignant que de potentiels prétendants à la traversée clandestine ne tentent l’aventure avec leurs engins.
Un propriétaire de jet-ski stationné à Paradis-plage l’a su à ses dépens, après avoir compris que l’un de ses clients avait disparu avec son jet-ski loué pour deux heures, vers l’Espagne. En effet, et selon les témoignages mêmes du propriétaire des jets-ski, le jeune qui avait loué le jet-ski avait tenté avec succès la traversée vers la ville espagnole d’Alméria, où il se trouve actuellement, selon des informations recueillies auprès de ses amis et proches contactés par téléphone.
Quant à l’engin, il aurait été abandonné par le jeune fugueur une fois arrivé et de ce fait, saisi par les autorités espagnoles. A l’heure où nous mettons sous presse, nous apprenons qu’une étroite surveillance est effectuée par les services de la marine nationale, guettant les moindres mouvements suspects de jet ski, qui tenteraient de dépasser les limites des eaux territoriales algériennes.
Karim Bennacef