mardi , 21 novembre 2017
<span style='text-decoration: underline;'>Les dribbles de Messi ou les missiles de Ronaldo </span>:<br><span style='color:red;'>Les lecteurs de Goal donnent leur avis</span>
© D.R

Les dribbles de Messi ou les missiles de Ronaldo :
Les lecteurs de Goal donnent leur avis

Qu’est-ce qui fait la beauté d’un but ? Quel genre de réalisations est la plus mémorable, qui pèse le plus, et qui engendre le plus l’écho à travers le monde et aussi les âges ? Goal et le sponsor de la Ligue des Champions, Nissan, ont voulu le savoir et c’est pourquoi la question vous a été posée, à vous nos lecteurs.

Les résultats sont intrigants, et mettent en lumière les différences culturelles et géographiques dans la façon que chacun d’entre nous conçoit la beauté de ce jeu. Et, d’un autre côté, il y a des détails sur lesquels tout le monde est globalement d’accord. Par exemple, chacun adore les frappes de loin, indépendemment des adjectifs qu’on utilise pour les décrire. Après tout, le football n’est-il pas un langage universel ? 31% des utilisateurs de Goal à travers le monde ont cité les frappes de loin comme les buts les plus excitants qu’il peut y avoir. Cependant, et sans équivoque, le type de buts le plus captivant aux yeux de nos utilisateurs sont ceux qui débouchent des courses en solo. 35% des sondés préfèrent donc les actions individuelles. La majorité de l’audience s’accorde, par ailleurs, à dire que l’effort collectif est ce qu’il y a de mieux comme source pour n’importe quel but. 40% des suiveurs expriment leur préférence pour un but qui survient en conclusion d’une belle séquence de passes. Après avoir établi quel est le style de buts que vous aimiez voir, on a voulu savoir qui vouliez vous voir marquer ? Logiquement, les plus populaires sont les vedettes. 37% des utilisateurs nous ont dit qu’ils voulaient voir la star de l’équipe se mettre en évidence et s’attirer les lauriers. Enfin, presque toutes les personnes consultées conviennent qu’il n’y a rien de plus excitant qu’un but inscrit dans le temps additionnel d’une finale. De manière générale, il y a aussi un consensus sur le fait que les plus beaux buts sont ceux qu’on expérimente en direct dans les stades. Et c’est particulièrement intéressant en Asie ou 54% confortent l’impression selon laquelle les fans d’un continent donné sont plus intéressés par les matches qui se jouent chez eux que ceux à l’autre bout du monde.
Les fans asiatiques ont également exprimé leur passion et celle-ci est quantifiable à travers le nombre d’entre eux qui soutiennent à fond un joueur. Dans une région où le culte de la personnalité est particulièrement mise en avant, 43% avouent idolatrer une grande star. D’autre part, il y a aussi des résultats intéressants qui sont à relever lorsqu’on fait un recensement selon les zones géographiques. Les tirs spectaculaires de loin sont ceux qui plaisent le plus à nos utilisateurs européens, alors que les buts consécutifs à une action individuelle sont plus populaires chez les fans africains. Une région qui a toujours su valoriser le génie des plus grands dribbleurs.
34% des lecteurs d’Afrique -un continuent habitué à laisser filer ses stars, même à un âge très avancé-, nous ont signifié qu’ils seraient toujours contents de voir une «jeune pépite» trouver le chemin des filets adverses. Le continent noir est même le seul où on préfère que ça soit un jeune qui met le ballon au fond plutôt qu’une star confirmée. D’autre part, l’Amérique du Sud, une région qui a produit quelques-uns des plus grands talents de ce jeu, aime les buts qui aboutissent sur des actions en solo. 45% des sondés indiquent même que c’est le type de buts qui les fait chavirer le plus.
Une opinion respectable mais qui trouve une opposition dans le même camp. 27% d’entre eux estiment qu’il n’existe pas une meilleure origine à un but qu’une succession de passes qui déstabilise l’adversaire. Ce contraste fait que cette région est la plus indécise de toutes. Cela dit, les Sud-Américains sont unanimes pour dire que le son et la résonnance que produit un but est toujours appréciable.
Dans un continent où la radio a joué un rôle important dans le développement du jeu, les gens mettent logiquement en avant ceux qui commentent les buts. Les fans insistent sur le fait que ce sont ces personnes-là qui procurent une dimension encore plus grande à ces moments spéciaux.
Revenons sur le Vieux Continent, un endroit où le niveau du jeu est probablement le plus elevé, mais où on continue d’importer les talents en provenance d’autres régions. Les Européens préfèrent les séquences qui valorisent le jeu d’équipe plutôt que les exploits individuels. On préfère de loin les successions de passes et les contre-attaques éclaires à un numéro de soliste.