samedi , 20 octobre 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Décès d’un estivant à Bejaia suite à une agression </span>:<br><span style='color:red;'>Les populations préparent une action de protestation</span>
© D.R

Décès d’un estivant à Bejaia suite à une agression :
Les populations préparent une action de protestation

Le décès d’un estivant natif de Oued Souf, sauvagement tabassé par des parkingueurs dans la localité de Lota dans la commune de Souk Eltenin à Bejaia, a fait réagir les populations de ladite wilaya.

Ainsi, des appels ont été lancés via les réseaux sociaux à l’organisation d’un mouvement de protestation contre ces parkingueurs. En effet, les populations ne se ont pas encore mis d’accord sur le genre de protestation. Opteront-ils pour une marche vers le siège de la wilaya de Bejaia ? Ou plutôt un rassemblement et sit-in ? C’est dans les prochains jours qu’ils seront fixés pour pouvoir dénoncer ce genre de barbarie. L’action de protestation qui sera sous le thème « Parking gratuit » pour nettoyer les plages de la mafia visera également à interpeller « les autorités à tous les niveaux qui sont complices, de par leur passivité, du chaos et de l’insécurité qui règnent sur nos plages et ainsi à les sensibiliser pour qu’un changement soit apporté à la gestion de nos plages qui devraient être gratuites ».
L’Association de protection et de sauvegarde du littoral de Béjaïa a été la première, aux cotés de quelques députés, à dénoncer cette action barbare et en accusant les élus locaux et les autorités locales d’être à l’origine de ce décès. «Votre passivité face aux contrevenants a fait des victimes : des orphelins et une jeune veuve pour qui la vie ne serait plus la même. Le père de famille n’est pas mort à cause d’un excès de vitesse ou une imprudence en mer ; non, il est mort pour avoir défendu son droit à la gratuité des plages et des parkings, pour avoir refusé de se plier au diktat des bandes de voyous « des gardiens de parking » dont certains jouissent d’autorisations octroyées par des maires. Il a trouvé la mort à la cité balnéaire livrée aux voyous sous le regard bienveillant des responsables locaux», dénoncent-on dans sa page facebook et d’ajouter « on aurait pu éviter ce drame si les responsables appliquaient la loi dans toute sa rigueur !» affirment les animateurs de cette association, très affectés par ce drame ».
Ainsi, ce qui s’est passé à Skikda, à Bejaïa, à Oran et ailleurs à travers le territoire national,«doit interpeller tout le monde, les pouvoirs publics en premier lieu, mais toute la société qui n’arrive pas à faire respecter la loi et, surtout, à protéger le citoyen du diktat des barons des plages et des parkings, et aussi des gardiens de parking barbouzes».
A l’heure où nous écrivons ces lignes, des sources locales ont affirmé que les éléments de la Gendarmerie nationale ont procédé dans la matinée de mercredi à l’arrestation de trois suspects impliqués dans le meurtre de l’estivant originaire de la wilaya d’El Oued au niveau de la plage Louta, dans la commune de Souk El Tenine à Béjaïa.
Alger: Noreddine Oumessaoud