jeudi , 12 décembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Pour parer aux problèmes qui pénalisent le développement local </span>:<br><span style='color:red;'>Les recommandations de l’APW ne seront plus lettre morte</span>
© OT / Lazreg

Pour parer aux problèmes qui pénalisent le développement local :
Les recommandations de l’APW ne seront plus lettre morte

Ces dernières années, beaucoup de recommandations de l’APW n’ont pas été prises en compte par l’administration pour parer aux problèmes qui pénalisent le développement local.

Les rapports des commissions de cette assemblée se suivent mais sur le terrain, pas beaucoup de choses changent et sont pratiquement les mêmes dossiers et les mêmes recommandations qui reviennent périodiquement. Le wali d’Oran Abdelkader Djellaoui, veut mettre les points sur les «i» et remédier à ce problème en favorisant la relation entre l’administration et les élus de cette assemblée pour tout le bien de la capitale de l’ouest algérien.
Dans ce cadre, une commission mixte a été créée avant-hier suite à une réunion qui a regroupé le wali d’Oran, le P/APW en présence également du secrétaire général de la wilaya et quelques directeurs de l’exécutif ainsi que des membres de cette assemblée populaire. Cette réunion a permis l’installation d’une commission wilaya qui sera présidée par le secrétaire général de la wilaya. Cette dernière, sera chargée de suivre l’exécution des recommandations émanant de l’Assemblée Populaire wilayate.
Par ailleurs, et pour les préoccupations et les recommandations qui concernent la wilaya et qui nécessitent d’être étudiées au niveau central, les recommandations seront présentées au niveau central en coordination avec les députés d’Oran dans les deux Chambres du Parlement. Parmi les décisions prises également à l’issue de cette réunion, c’est la création d’une commission composée de l’administration et des élus locaux qui sera chargée de la préparation d’un plan stratégique de la wilaya avant la fin de l’année en cours et qui concernera tous les secteurs à long et moyen terme. Ce qui représente une vision future pour la wilaya notamment dans les projets du développement local. Oran s’apprête à organiser les Jeux méditerranéens de 2021 et les défis sont nombreux notamment les préoccupations quotidiennes du citoyen notamment le logement, le transport, l’environnement, l’hygiène et d’autres problématiques qui demandent une gestion efficace sans négliger les autres communes de la wilaya, comme Oran, il ne s’agit pas que du tissu urbain, d’autres communes doivent enregistrer des progrès et où le développement local, puisse décoller pour tout le bonheur du citoyen.
Ce qui est sûr, c’est que cette réunion organisée par le wali, est un pas en avant dans une gestion harmonieuse de la wilaya qui implique administration et élus locaux, les mois à venir permettront de voir le taux d’exécution des recommandations de l’APW.
Mais le citoyen doit également être impliqué pour trouver des solutions aux problèmes de la ville, un concours d’idées ou de simples réunions avec la société civile où la presse permettra peut-être de donner une étincelle qui sera le premier pas vers le règlement d’un problème épineux qui est depuis plusieurs années un casse-tête pour les services concernés. La solution des fois, n’est pas trouvée par les responsables, elle monte d’en bas jusqu’en haut.
Fethi Mohamed