vendredi , 20 septembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>CAN-2019/Finale</span>:<br><span style='color:red;'>Les supporters algériens en nombre pour faire le déplacement au Caire</span>

CAN-2019/Finale:
Les supporters algériens en nombre pour faire le déplacement au Caire

Les supporters algériens se sont présentés mardi en nombre au stade 5-Juillet (Alger) pour faire partie du voyage organisé en Egypte, en vue de le finale de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN-2019), vendredi au Caire entre l’équipe nationale et le Sénégal.

Ces «irréductibles» des «Verts» de toutes les catégories d’âge ne veulent  pas en effet rater cette occasion inouïe de suivre de très près les Mahrez  & Co grâce au pont aérien mis en place par les autorités algériennes qui va  permettre à 4800 d’entre eux de faire le déplacement au pays des  «Pharaons», lesquels s’ajouteront à ceux déjà sur place. Pour ce faire, un Conseil interministériel, présidé par le Premier  ministre Noureddine Bedoui, a décidé lundi de mobiliser 28 avions pour  transporter, dans la nuit de jeudi à vendredi, quelque 4.800 supporters  vers le Caire, «en veillant, dans la répartition des vols, à donner la  chance à tous les citoyens à travers l’ensemble du territoire national,  notamment ceux des wilayas du Sud, pour faire le déplacement et encourager  l’équipe nationale». Si l’opération a débuté dans un cadre organisé tôt mardi matin au Stade  Olympique avec notamment deux accès, l’un pour les dames, au niveau de la  porte N1 et un autre pour les messieurs, au niveau de la porte N2, elle a  vite enregistré des dépassements au fur et à mesure que la foule  grossissait. «Je suis venu de Ghardaïa, j’ai passé la nuit ici et je n’ai pas pu  accéder au stade. A ce que je sache je vais payer ma place dans l’avion, je  ne voyage pas gratuitement», s’est emporté un jeune d’une vingtaine  d’années. Les supporters désirant en effet se rendre en Egypte doivent s’acquitter  de 35.000 DA, une somme qui ne couvre pas évidemment tous les frais du  voyage mais dont le coût a été amorti par l’Etat et les sponsors. Dès le début de l’opération, une petite bousculade a fait effondrer  quelques barrières de sécurité.  «Ils (les organisateurs, ndlr) ne font entrer que leurs amis. C’est du  clientélisme», a pesté un autre fan des «Verts», enveloppé de l’emblème  national.
=Pas de suppression de visa=
La gent féminine était également présente sur les lieux de la vente très  tôt dans la matinée de mardi pour être sûre d’être servie. «Nous partons en Egypte pour soutenir notre pays à l’occasion de cet  évènement historique», a indiqué une trentenaire qui n’a pas manqué de  souligner au passage qu’elle trouvait «bizarre que les gens s’étonnent de  l’engouement de la gent féminine» pour cette finale de la CAN. «Nous sommes Algériennes autant que les hommes et nous aussi nous voulons  apporter notre soutien à l’équipe nationale. Nous avons commencé par le  faire de loin, lors des tours précédents, mais puisqu’aujourd’hui  l’occasion se présente d’aller au coeur de l’évènement, pourquoi ne pas le  faire ?», a-t-elle ajouté.   Interrogée par l’APS sur l’information rapportée par des médias selon  laquelle le visa d’entrée en Egypte allait être supprimé pour les Algériens  en prévision de la finale de vendredi, une responsable à l’ambassade  d’Egypte à Alger a catégoriquement démenti. «Non il n’y aura pas de suppression de visa. Notre ambassade a accordé  beaucoup de facilités aux Algériens depuis le début de la CAN et nous  allons continuer à le faire en prévision de la finale. Nous délivrons le  visa dans la journée, en quelques heures seulement», a-t-elle dit. Concernant les billets d’entrée au Stade international du Caire, le  ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Bernaoui, a été chargé  en coordination avec la Fédération algérienne de football (FAF) de prendre  toutes les mesures de manière anticipative afin d’assurer un nombre  suffisant de tickets au profit des supporters de l’équipe nationale.