vendredi , 20 septembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Fatima Zohra Zerouati</span>:<br><span style='color:red;'>Les unités industrielles polluantes dans le viseur du Ministère de l’environnement</span>
© OT / Lazreg

Fatima Zohra Zerouati:
Les unités industrielles polluantes dans le viseur du Ministère de l’environnement

Plusieurs unités industrielles à travers le territoire national, polluent l’environnement, le Ministère de l’environnement et des énergies renouvelables, a tiré la sonnette d’alarme sur ces unités industrielles qui rejettent des eaux usées dans les zones humides, mer et environnement urbain.

Après la découverte du poisson mort à Oum Ghellaz en juin dernier, les sorties des commissions de wilayas des établissements classés, se sont multipliées à travers le territoire national, ce qui a permis de tracer un tableau noir sur la situation. 371 unités industrielles polluantes à travers 27 wilayas, selon la Ministre de l’environnement et des énergies renouvelables Fatima Zohra Zerouati qui a effectué une visite de travail hier à Oran.
Un travail de recensement a été effectué par le Ministère de l’Environnement, qui a informé celui de l’Intérieur et des collectivités locales. Les choses ont bougé au début de ce mois, et une instruction du ministère a été adressée aux walis de la République en vue de prendre impérativement et sans tarder les mesures coercitives requises à l’encontre des entreprises industrielles polluant les plages, les rivières et les milieux urbains. Ladite instruction datée du 9 août 2019 et signée de la main du ministre Salah-Eddine Dahmoune, fait référence à tous les textes législatifs et réglementaires prévus et assure de leur stricte application à l’encontre des pollueurs qui déversent sans vergogne les rejets industriels dans la nature avec tous les risques qu’ils provoquent sur la santé publique et sur l’environnement en général.
Ainsi, les walis sont tenus de procéder à l’application stricte de l’instruction à travers la vérification de la conformité des établissements industriels à la réglementation en vigueur et à l’intensification des visites d’inspection et des constatations pratiques au niveau des entreprises industrielles concernées pour vérifier leur conformité aux règles établies et fixées par le décret exécutif N°06-141 du 10 Avril 2006 définissant les valeurs limites des rejets d’effluents liquides industriels. Il stipule que toutes les installations générant des rejets d’effluents liquides industriels, doivent être conçues, construites et exploitées de manière à ce que leurs rejets d’effluents liquides industriels ne dépassent pas à la sortie de l’installation les valeurs limites des rejets définies et doivent être dotées d’un dispositif de traitement approprié de manière à limiter la charge de pollution rejetée. Il dit dans son article 05, que «Les installations de traitement doivent être conçues, exploitées et entretenues de manière à réduire à leur minimum les durées d’indisponibilité pendant lesquelles elles ne peuvent assurer pleinement leur fonction.
Si une indisponibilité est susceptible de conduire à un dépassement des valeurs limites imposées, l’exploitant doit prendre les dispositions nécessaires pour réduire la pollution émise en réduisant ou en arrêtant, si besoin, les activités concernées». Par ailleurs, la Ministre a rappelé que quelques 2.500 écoles à travers le territoire national, seront dotées de bacs de tri des déchets dans le cadre d’un programme éducatif environnemental visant à inculquer aux générations futures le respect de l’environnement et participer à sa préservation.
«Le ministère de l’Environnement et des Energies renouvelables, avait lancé, dernièrement, un projet éducatif environnemental en collaboration avec le ministère de l’Education nationale, permettant de doter 2.500 écoles à travers le territoire national en équipements divers afin d’inculquer aux élèves les méthodes de préservation de l’environnement et la manière de traiter les déchets, les préparant ainsi à se comporter avec l’environnement de manière convenable lorsqu’ils seront plus grands» dira la Ministre.
Fethi Mohamed