vendredi , 20 septembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>CAN 2019</span>:<br><span style='color:red;'>Les «Verts» s’offrent un bain de foule XXL à Alger</span>
© AFP

CAN 2019:
Les «Verts» s’offrent un bain de foule XXL à Alger

La sélection algérienne de football s’est offert un méga bain de foule samedi à Alger, à son retour d’Egypte, où elle a été sacrée championne d’Afrique des nations, après sa victoire contre le Sénégal (1-0) en finale disputée vendredi soir au Caire.

La forte chaleur qui a sévi à Alger n’a
pas découragé des dizaines de   mil
liers de citoyens à former une immense haie d’honneur, s’étendant sur   plusieurs kilomètres entre l’aéroport international Houardi-Boumediene et   la place du 1er-Mai, pour offrir un accueil digne de ce nom à l’EN, au   lendemain du deuxième sacre continental de son histoire.  Dès les premières heures du matin, des milliers d’hommes, de femmes et   d’enfants s’étaient placés en effet des deux côtés de la route que devait   emprunter le bus à impériale de la sélection nationale, scandant sans   relâche le fameux «One, two, three… viva l’Algérie».
La foule était vraiment immense, y compris au niveau de l’autoroute, où le   bitume chauffé par un soleil de plomb rendait pourtant l’air irrespirable.   Quoique, jusque-là, le bus qui transportait les «Verts» arrivait quand même   à se déplacer à vitesse plus ou moins soutenue.  C’est à son arrivée devant la Cité des Bananiers que les choses ont   changé, car à partir de là, l’immense foule ne se trouvait plus des deux   côtés de la route, mais en plein milieu.  Malgré le nombre important de motards et de véhicules de la police qui   escortaient le bus des «Verts», la traversée de l’Avenue de l’ALN s’était   transformée en un véritable parcours du combattant pour le capitaine Riyad   Mahrez et ses coéquipiers.   Les derniers kilomètres pour rallier le centre d’Alger ont été très   fastidieux, surtout que les joueurs se trouvaient sur le toit du bus,   complètement exposés au soleil.  Ainsi, trois bonnes heures après avoir quitté l’aéroport   Houari-Boumediene, le sélectionneur Djamel Belmadi et sa troupe n’avaient   parcouru que la moitié du chemin censé les mener au Palais-du-Peuple, où   est programmée une réception en leur honneur.  Les «Verts», qui pensaient déjà avoir tout vu, n’étaient finalement qu’au   début de leurs surprises, car au Champ-de-Manoeuvres, c’est une véritable   marrée humaine qui les attendait.  Les gens, jeunes et moins jeunes, munis de leurs smartphones, se   rapprochaient du bus à chaque fois que l’occasion se présentait pour   essayer de s’immortaliser aux côtés des héros du Caire.  Même les personnes âgées, qui ont été incapables de descendre dans la rue,   ont participé à cette joie nationale en lançant des you-you stridents à   partir de leurs balcons.  Là encore, la traversée de la dernière trémie qui mène au Palais-du-Peuple   s’est faite au petit trot : plusieurs dizaines de minutes pour parcourir   quelques centaines de mètres.  C’est finalement bien après 19h00, soit cinq heures après avoir quitté   l’aéroport, que les «Verts» ont pu enfin rallier leur lieu de destination,   le Palais-du-Peuple, où un accueil présidentiel leur a été réservé.  En effet, après le bain de foule et l’ambiance populaire, ils ont eu droit   au tapis rouge, aux fleurs et à tous les honneurs.