vendredi , 20 septembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>La surconsommation de sucre et sel à l’origine de pathologie chronique </span>:<br><span style='color:red;'>L’hygiène de vie s’impose pour éviter les graves conséquences</span>
© D.R

La surconsommation de sucre et sel à l’origine de pathologie chronique :
L’hygiène de vie s’impose pour éviter les graves conséquences

Plus d’une fois les spécialistes de la Santé ont mis en garde contre l’excès de consommation de sel et de sucre, que cela soit pour les adultes ou encore les enfants.

Même les  associations ont mis le point sur la consommation exagérée du sel et du sucre et ses conséquences sur la santé des personnes. Selon les spécialistes nationaux ou encore l’organisation mondiale de la Santé «OMS», la consommation de sel quotidiennement pour une personne ne doit dépasser les 5 grammes alors que pour le sucre on notera les 50 grammes. Mais est-ce que ces chiffres sont respectés, pour une minorité qui se soucie de leur santé on pourra dire oui, mais dans la majorité l’excès dans la consommation de ces deux produits est flagrant.
A Oran et selon les services de la Direction de la santé d’Oran, selon un bilan arrêté l’année passée, ce sont 17 683 cas de diabète qui ont été recensés. Une maladie insidieuse et qui fait chaque année un taux plus important de malades. Les spécialistes sont unanimes pour mettre en cause la mauvaise hygiène de vie. Surtout chez les enfants, et selon la même période, ce sont 734 nouveaux de diabète type 1 enregistrés chez les enfants. Mais le plus important et le plus grave nous dira cette même source, ce sont les nouveaux cas portant sur le diabète de type 2.
Cela, peut paraître dérisoire selon une étude portant sur des enfants scolarisé âgés entre 6 et 16 ans, on a compté 6 nouveaux cas. Il a été longtemps attribué le diabète de type 2 à l’adulte, mais depuis les 20 dernières années, l’incidence du diabète de type 2 chez l’enfant et l’adolescent est en progression dans le monde.
Interrogés sur ce point, des spécialistes nous confirmerons que c’est le mode de vie qui a changé. En effet, les gens mangent de plus en plus dehors un sandwich et un soda voilà ce que les personnes avalent, où le taux en sel et en sucre est plus qu’élevé et les conséquences sur la santé dramatique. Il est plus qu’impératif de limiter la consommation d’aliments et boissons riches en sucres et en sel (sodium), n’ont cessé de répéter les spécialistes en nutrition, on peut sans se priver avoir une alimentation saine. L’Algérie compte 9 millions d’hypertendus, selon l’Association d’aide aux hypertendus d’Algérie. Une pathologie qui est dans la majorité des cas associée au diabète, l’hypertension aggrave le pronostic du malade diabétique en augmentant le risque cardiovasculaire et accélérant la survenue des complications dégénératives. Par ailleurs, il importe de mettre le point sur une autre conséquence et non des moindres, l’obésité. Certains pensent que c’est juste un embonpoint, alors que c’est plutôt le contraire.  A Oran, l’obésité a pris une telle ampleur qu’elle est devenue un problème de santé publique. «Selon une enquête effectuée voilà 3 années, 9% des enfants scolarisés sont obèses et 12% sont en surpoids.
F.Abdelkrim