lundi , 21 octobre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Prolongement du délai du 12 au 17 octobre</span>:<br><span style='color:red;'>L’opération de la révision des listes électorales relancée</span>

Prolongement du délai du 12 au 17 octobre:
L’opération de la révision des listes électorales relancée

Après avoir annoncé la fin du délai de la révision exceptionnelle des listes électorales la semaine écoulée, l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a décidé de prolonger la durée de cette opération.

Alors que le délai officiel a pris fin dimanche 6 octobre, l’instance, présidée par Mohamed Charfi, a prolongé l’opération de la révision du fichier électoral d’une semaine supplémentaire. Ainsi, l’ANIE a décidé de prolonger de six jours l’opération de révision des listes électorales. Cette opération a redémarré à partir d’hier (samedi 12) et se tiendra jusqu’au 17 du mois en cours. L’instance a expliqué que cette décision a été prise afin de permettre aux citoyens d’inscrire leurs noms sur les listes électorales et pouvoir ainsi prendre part à l’élection du futur président de la République.
Il convient de rappeler qu’au cours de la semaine passée, le président de l’ANIE, Mohamed Charfi, avait évoqué la possibilité d’une prolongation de la révision des listes électorales.
En effet, M. Charfi, avait indiqué que la révision exceptionnelle du fichier électoral se termine officiellement dimanche à minuit (6 octobre, ndlr). Le président de l’ANIE, rappelons-le, avait ainsi affirmé «qu’en principe, il n’y aura pas de prolongement du délai de la révision des listes électorales ». Mais, il n’a pas exclu totalement l’option du prolongement du délai, expliquant que la durée de l’opération peut être prolongée selon les développements de la situation.

139 postulants retirent les formulaires de souscription

Dans un autre sillage, le chargé de communication de l’ANIE, Ali Draâ, a fait savoir jeudi dernier que cent-trente-neuf (139) postulants à la candidature pour l’élection présidentielle du 12 décembre prochain ont procédé, jusqu’à jeudi dernier, au retrait des formulaires de souscription des signatures.
M. Draâ qui intervenait lors d’une conférence de presse, organisée à Alger, a déclaré que «139 postulants à la candidature pour l’élection présidentielle du 12 décembre prochain, dont cinq (5) femmes réunissant les conditions exigées, à savoir la nationalité algérienne, le diplôme universitaire et l’âge légal de 40 ans ont procédé, jusqu’à jeudi, au retrait des formulaires de souscription».
Le chargé de communication de l’ANIE a rappelé quelques démarches qu’aura à mener le postulant. «L’intéressé doit se présenter auprès des services de l’état civil, des notaires ou des huissiers de justice pour la certification des formulaires de souscription », a expliqué le conférencier.
Évoquant un autre aspect, le chargé de communication de l’ANIE a indiqué que l’Autorité n’a été saisie par aucun des postulants à la candidature à l’effet de prendre un rendez-vous pour le dépôt des dossiers.
Interrogé pour savoir comme seront répartis les créneaux horaires de passage des candidats dans les médias publics, M. Draâ a indiqué que la répartition sera fixée en coordination avec l’Autorité de régulation de l“audiovisuel (ARAV), faisant savoir, dans ce cadre, qu’une réflexion concernant le passage des candidats sur les chaînes de télévision privées dans le cadre de la campagne électorale sera élaborée.
Samir Hamiche