dimanche , 24 mars 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Report de l’élection présidentielle et renoncement au 5e mandat</span>:<br><span style='color:red;'>Macron appelle à une transition d’une durée raisonnable</span>

Report de l’élection présidentielle et renoncement au 5e mandat:
Macron appelle à une transition d’une durée raisonnable

La France a réagi officiellement à la décision du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de ne pas briguer un nouveau mandat et le report de l’élection présidentielle.

Cette réaction est intervenue au lendemain du message du chef de l’Etat, adressé lundi soir, à la nation dans lequel il a annoncé une multitude de mesures. En effet, après la réaction du ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et du Gabriel Attal, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale, c’est autour d’Emmanuel Macron d’afficher ses appréciations.
Le président français a salué hier la décision du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, exprimant à la même occasion l’espoir d’une nouvelle dynamique en Algérie. Profitant de sa tournée en Afrique de l’Est, le chef de l’Etat français déclare, lors d’une conférence à Djibouti, avoir salué la décision du Président Bouteflika qui signe une nouvelle page dans le développement de la démocratie algérienne.
À travers sa déclaration, le chef d’Etat français a salué également «la dignité avec laquelle la population, en particulier la jeunesse algérienne, a su exprimer ses espoirs, sa volonté de changement, ainsi que le professionnalisme des forces de sécurité».
M. Macron affiche son souhait que la conférence nationale, annoncée par le Président Bouteflika, puisse être organisée dans les prochaines semaines et les prochains mois afin, a-t-il expliqué, qu’elle débouche sur une transition d’une durée raisonnable.
Le président français a affirmé qu’il s’agit d’un signe de maturité. Il a indiqué dans ce cadre que la France fera tout pour accompagner l’Algérie dans cette transition avec amitié et avec respect. La réaction du président français a été précédée par celle de son ministre des Affaires étrangères.
Lundi soir, le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a indiqué de son côté, dans une déclaration, que la France exprime l’espoir qu’une nouvelle dynamique à même de répondre aux aspirations profondes du peuple algérien puisse s’engager rapidement, réitérant l’attachement de la France à ses liens d’amitié avec l’Algérie en formant des vœux de paix, de stabilité et de prospérité pour l’ensemble de son peuple.
Il est à rappeler enfin que le Président Bouteflika a adressé lundi dernier un message à la nation dans lequel il a annoncé le report de l’élection présidentielle du 18 avril et sa décision de ne pas briguer un 5ème mandat à la magistrature suprême.
Il a également indiqué qu’il comprend tout particulièrement le message porté par les jeunes en termes, à la fois, d’angoisse et d’ambition pour leur avenir propre et pour celui du pays. Le chef de l’Etat a annoncé aussi la tenue de l’élection présidentielle dans le prolongement de la conférence nationale inclusive et indépendante ainsi que la formation d’un gouvernement de compétences nationales.
Samir Hamiche