mercredi , 27 mai 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Lutte contre la propagation du coronavirus</span>:<br><span style='color:red;'>Mise en place de plusieurs mesures au niveau des maisons de retraite</span>

Lutte contre la propagation du coronavirus:
Mise en place de plusieurs mesures au niveau des maisons de retraite

La ministre de la Solidarité Nationale de la Famille et de la Condition de la Femme, Mme Kaoutar Krikou, a indiqué hier que dans le cadre de la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus, des mesures fermes ont été prises au niveau des maisons de retraite du pays.

« Les services du ministère de la Solidarité Nationale de la Famille et de la Condition de la Femme ont mis en place au niveau des maisons de retraite des mesures fermes suite au recensement des premiers cas du coronavirus au sein de ces établissements », a indiqué la ministre qui intervenait sur les ondes de la chaine Une de la Radio nationale.
La ministre a affirmé qu’au niveau des maisons de retraite, tout contact avec l’extérieur est désormais interdit, précisant que hormis les équipes médicales qui peuvent s’introduire à l’intérieur de ces établissement, les visites familiales sont annulées. Dans ce cadre, la ministre a affirmé qu’un programme permanent de désinfection au niveau des maisons de retraite a été élaboré en coordination avec les ministères de l’Intérieur et des collectivités locales et de l’Environnement.
Interrogée par ailleurs sur les actions de son département pour contribuer à la lutte contre le coronavirus et le soutien des couches sociales démunies, Mme Krikou a énuméré quelques démarches déjà lancées et d’autres interviendront à l’avenir.
Ainsi, la ministre a annoncé le départ d’une caravane de solidarité au profit des nomades en plus de la mise en place d’un programme spécial de soutien des couches sociales démunies et les personnes aux besoins spécifiques.
« Au vu de l’actuelle conjecture exceptionnelle, nous avons renforcé les actions de solidarité et nous avons tracé un programme de spécial en coordination avec d’autres ministères pour porter des aides au profit des zones d’ombre », a indiqué la ministre, faisant savoir que la première caravane de solidarité est déjà mise en route le 1er avril en cours.
À cette occasion, elle a appelé la société civile à coordonner avec les autorités locales pour mener à bien toutes ces actions de solidarité.
« Les acteurs de la société civile sont appelés à se rapprocher des autorités locales pour organiser les opérations de solidarité afin que les aides et les dons arrivent à leurs destinataires », a-t-elle déclaré. La ministre a fait savoir aussi qu’une caravane de solidarité a pris la route hier, à partir de la wilaya d’El Bayadh, en direction des localités démunies contenant des équipes médicales et produits alimentaires.
La ministre a salué dans ce sillage l’élan de solidarité démontré par les Algériens à travers, souligne-t-elle, les caravanes de dons envoyées à la wilaya de Blida au lendemain de la décision du confinement total, une décision prise par les autorités pour lutter contre la propagation du Covid-19.
« La solidarité est une qualité très ancienne et ancrée au sein de la société algérienne notamment lors des moments de crises», a déclaré la ministre, estimant que l’Algérien est connu pour son esprit de solidarité « naturel et spontané », cela a été démontré par le passé lorsque le pays a fait face à quelques catastrophes.
Évoquant le prochain Ramadhan, Mme Krikou a révélé que ses services ont tracé un programme spécial de solidarité qui sera concrétisé durant le mois sacré à travers lequel des aides et des dons seront distribués aux familles nécessiteuses au niveau des « Zones d’ombre » et localités isolées.
Samir Hamiche