dimanche , 23 septembre 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Université</span>:<br><span style='color:red;'>Nécessité de revoir la méthodologie d’enseignement</span>
© D.R

Université:
Nécessité de revoir la méthodologie d’enseignement

Des professeurs et des spécialistes d’enseignement, ont appelé mardi à Alger, à une «révision fondamentale» de la méthodologie de l’enseignement et de la recherche pour arriver à des «résultats performants» à l’université, à même d’impulser le développement économique.

Pour le professeur de Mathématiques à l’université de Bab Ezzouar (USTHB), Mohamed Saïd Moulay, qui intervenait au cours d’une rencontre sur les nouvelles pratiques d’apprentissage et d’enseignement universitaire, organisée par l’association pour la continuité scientifique et culturelle, «il est nécessaire d’offrir l’environnement adéquat aux apprenants pour une bonne acquisition du savoir et des connaissances». Il a plaidé pour une révision de la méthodologie de l’enseignement et de la recherche, en permettant aux étudiants-apprenants de s’approprier par eux-mêmes, le savoir et les connaissances, regrettant le manque de moyens et la mauvaise gestion, notamment en ce qui concerne la disponibilité des bibliothèques, pour permettre aux étudiants d’être continuellement dans un environnement de la connaissance. «Nous ne sommes pas moins intelligents que les autres» a-t-il insisté, citant l’exemple des Algériens qui «réussissent excellemment à l’étranger». Pour sa part, le professeur de psychopédagogie à l’ENS de Bouzaréah, Fadila Mokrani, a indiqué qu’il fallait «préparer les individus dès la maternelle pour leur assurer une bonne assimilation et acquisition du savoir et des connaissances».
Elle a expliqué que l’enfant «pourra ainsi consolider efficacement son processus d’apprentissage pour le préparer doucement et efficacement pour les échéances à venir». De son côté, le professeur à l’université d’informatique et de mathématiques de Laghouat, Hadda Charrom, a appelé les enseignants à acquérir la «pédagogie nécessaire» pour être performant et transmettre ainsi les connaissances aux étudiants. Elle a relevé que les enseignants ont reçu un enseignement technique, observant que la pédagogie «n’est pas uniquement un art, mais également une science nécessitant une formation continue pour bien réussir l’apprentissage aux étudiants».
Alger: Noreddine Oumessaoud