vendredi , 19 avril 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Sidi Bel-Abbès </span>:<br><span style='color:red;'>Nécessité de s’adapter aux nouveautés de prise en charge des enfants autistes</span>
© D.R

Sidi Bel-Abbès :
Nécessité de s’adapter aux nouveautés de prise en charge des enfants autistes

Les participants au deuxième colloque national sur l’insertion sociale des autistes, organisé lundi à Sidi Bel-Abbès, ont insisté sur la nécessité de s’adapter aux nouveautés et à l’évolution de la prise en charge des enfants autistes.

Des universitaires, spécialistes et praticiens venus de différentes  wilayas du pays ont appelé à s’adapter aux nouvelles méthodes de prise en  charge des enfants autistes et des moyens proposés dans le monde pour aider  cette frange à développer ses aptitudes et à améliorer sa situation  sociale. La présidente du colloque, professeur Waheb Mehdia a abordé, dans sa  communication sur l’autisme et les troubles du comportement, les voies de  prise en charge des autistes et leur insertion, soulignant que l’adaptation  à l’évolution scientifique de prise en charge de l’autisme nécessite une  coordination entre toutes les parties impliquées dans l’insertion sociale,  scolaire, professionnelle et sanitaire de cette frange. Au passage, elle a mis l’accent sur l’importance d’accompagnement des  parents d’enfants autistes pour leur assurer une prise en charge totale et  les aider à s’intégrer et à développer leurs capacités. Boudiaf Nawal de l’université de M’silla a traité, dans sa communication,  de l’intérêt accordé aux personnes aux besoins spécifiques notamment les  autistes et de l’importance du programme d’éducation s’appuyant sur des  moyens didactiques dont le récit et la vidéo comme modèle réussi dans le  développement des compétences et du savoir-faire des autistes. Dans ce cadre, elle a insisté sur le rôle de la société en £uvrant à  développer les capacités de cette couche et à l’insérer dans la société en  adéquation avec l’évolution scientifique et technologique dans le monde. Cette rencontre, initiée par la faculté des sciences sociales et humaines  de l’université «Djilali Liables» de Sidi Bel-Abbés, a vu la présence  d’universitaires, de psychologues et de médecins résidents qui ont traité  des moyens de prise en charge des enfants autistes et leur insertion dans  la société.