mercredi , 27 mai 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Produits alimentaires de base</span>:<br><span style='color:red;'>Omari rassure sur leur disponibilité</span>

Produits alimentaires de base:
Omari rassure sur leur disponibilité

Alors que la pandémie de coronavirus a suscité des craintes chez les ménages quant à d’éventuelles pénuries de produits de large consommation, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Cherif Omari, rassure.

Depuis l’annonce en Algérie des premiers cas confirmés de contamination au Covid-19, l’engouement vers les magasins de denrées alimentaires, suivi par de longues files d’attente pour acquérir les produits de large consommation, ont fait leur apparition dans plusieurs wilayas du pays.
Cette ruée a généré la flambée des prix et le retour du phénomène de la spéculation, ce qui a poussé les autorités, à leur tête le ministère du Commerce, à réagir pour stabiliser le marché et multiplier les assurances à l’adresse des ménages.
Hier, c’était au tour du ministre de l’Agriculture de dissiper les craintes des pénuries, en mettant en exergue les capacités de la production nationale à répondre à la demande et de permettre aux prix de revenir à la normale.
Intervenant sur les ondes de la chaîne III de la Radio nationale, M. Omari a affirmé que des mesures dans ce sens, ont été prises lors du conseil des ministres, en plus de celles décidées lors de la tenue du conseil supérieur de la sécurité.
Il a indiqué que parmi les mesures, il y a entre autres, celles qui visent à assurer l’approvisionnement de la population en produits alimentaires.
Interrogé dans ce cadre sur les mesures décidées pour réduire la pression sur certains produits telle que la semoule, le ministre a indiqué que « L’Etat prend toutes les mesures de stock stratégique dans des conditions normales et dans les conditions extraordinaires, les mesures se renforcent », a-t-il déclaré.
Sur ce point, il a tenu à rassurer la population sur la disponibilité de tous les produits alimentaires, notamment, ceux de base tels que la semoule, le blé, la pomme de terre, les fruits et les légumes, le lait et les viandes rouge et blanche.
« Je rassure les citoyens que toutes les mesures ont été prises et nous sommes en possession de stocks qui répondent à la demande », a-t-il indiqué, appelant les citoyens à éviter les comportements de panique d’autant que les produits sont disponibles.
Évoquant les produits céréaliers, le ministre a assuré que les pouvoirs publics ont pris les mesures à travers les offices de l’Etat pour assurer la disponibilité du blé tendre, blé dur et orge. Il a fait savoir aussi dans le même sillage que les capacités de stockage de la poudre de lait, de la pomme de terre et d’autres produits ont été renforcées, annonçant le début dans une semaine de la campagne moisson-battage qui s’annonce « très prometteuse ».
Il a ainsi annoncé, la concrétisation d’un nombre de mesures pour renforcer la production agricole nationale à travers la généralisation de l’irrigation, notamment, au niveau des Hauts-Plateaux et au Sud du pays ainsi que l’extension des cultures.
Il a affirmé que les autorités accompagneront les investisseurs et les agriculteurs dans les zones où il y a la possibilité de développer « une agriculture intelligente et durable ».
M. Omari a souligné enfin, l’important apport du secteur agricole dans l’économie nationale. Il a révélé dans ce cadre, que le secteur agricole a contribué durant l’année 2019 à hauteur de 12 % au PIB national.
Il a fait savoir que « la production du secteur agricole a représenté plus 3500 milliards de dinars, soit l’équivalent de 29,1 milliards de dollars environ, ce qui place, ajoute-t-il, l’Algérie au premier rang des pays africains ».
Samir Hamiche