vendredi , 20 septembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Carrières de Kristel</span>:<br><span style='color:red;'>Parer au plus urgent</span>
@ Illustration

Carrières de Kristel:
Parer au plus urgent

La wilaya d’Oran, par le biais du wali Mouloud Cherifi, vient de mettre en place une commission devant prendre en compte l’étude de la problématique soulevée par les habitants de Kristel, commune de Gdyel, se plaignant des incidences des carrières de cette localité  qui, selon les plaignants, constituent un danger permanent pour leur santé, notamment la route menant vers lesdites carrières et l’utilisation des explosifs dans le cadre de l’extraction du gravât et autres agrégats.

Se rendant sur les lieux, le wali d’Oran a, en rencontrant la population, fait la part des choses en soulignant l’apport économique et social des carrières de par la main d’œuvre qu’elles offrent. En tout, ces carrières emploient pas moins de 400 personnes et alimentent les projets de développement local.. Cependant, la protection des populations locales en les endiguant contre les poussières pestilentielles envahissant le ciel de Kristel a, à plus d’un titre, constitué le sujet principal des recommandations du wali ayant mis l’accent sur la nécessité de remédier à cette problématique, notamment en ce qui concerne les camions traversant la localité, d’où de grands risques encourus par les populations.  Explicite a été, en ce sens, le wali d’Oran en mettant l’accent sur l’impératif de mettre en place un moyen permettant d’éviter le passage, via Kristel, de ces camions de gros tonnages constituant des risques et pour les populations locales vu les poussières, tant asphyxiantes, qu’ils dégagent et les poussières qu’ils dégagent.
La direction des mines est, ainsi donc, mise devant ses responsabilités en solutionnant, dans les plus brefs délais cette lancinante question. Le consensus a été commun. les populations ainsi que le wali d’Oran ont tous convergé vers un seul assentiment, ces carrières sont, économiquement parlant, d’un apport important pour toute la région, d’où, ont consenti les présents, la nécessité de poursuivre les activités de ces unités employant prés de 5 00 personnes toutes issues de la région tout en songeant d’ores et déjà à ne plus emprunter la route causant des désagréments pour les populations de cette localité. Cependant, les gérants et les propriétaires desdites carrières sont invités à prendre en compte, tout en les respectant, les cahiers de charge et les textes régissant l’exploitation de ces gisements. Cette visite intervient après que les populations locales se sont soulevées et mis en avant la revendication dans laquelle elles ont sollicité les Autorités à intervenir et trouver une solution à ces carrières et les incidences qu’elles provoquent du fait de leur exploitation.
Mohamed Aissaoui